29/06/2018 22:47
La Bourse de Paris évoluait en nette hausse vendredi 29 juin (+1,28%), tentant un rebond pour terminer la semaine en beauté, après un accord passé par l'Union européenne (UE) sur le dossier migratoire, qui a empoisonné les relations entre les pays membres.
La Bourse de Paris ouvre en nette hausse après un accord passé par l'UE sur le dossier migratoire. Photo: AFP/VNA/CVN

À 09h16 (07h16 GMT), l'indice CAC 40 prenait 67,74 points à 5.343,38 points. La veille, l'indice avait fini en repli de 0,97% à 5.275,64 points.L'accord, conclu dans la nuit par les 28 dirigeants de l'UE sur la gestion des migrants, rassure les investisseurs, en particulier sur la situation politique allemande. "La crise des migrants en Europe menaçait la coalition fragile de la chancelière allemande Angela Merkel, qui courait le danger de s'effondrer dans le cas où elle aurait quitté le sommet sans accord", rappelle ainsi dans une note Jasper Lawler, analyste pour London Capital Group.

Mais si un début de solution semble avoir été trouvé, subsistent en toile de fond nombre d'incertitudes sur le principal dossier des dernières semaines pour les marchés. La question du conflit commercial entre la Chine et les États-Unis continue de dominer l'actualité économique, bien que Donald Trump semble avoir infléchi un peu son ton sur la question des investissements étrangers dans les entreprises américaines. "Les facteurs de tension restent majeurs sur le marché, toujours du fait de la thématique de la guerre commerciale. On observe notamment de fortes pressions baissières sur les actions chinoises, le marché ayant déjà perdu plus de 20% depuis son point haut de janvier", relève Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Tandis que l'administration américaine semble avoir adouci sa ligne en matière d'investissements étrangers aux États-Unis, il reste beaucoup d'incertitudes: est-ce que ce ton un peu moins agressif va être conservé, ou est-ce que les membres plus +faucons+ de l'administration vont se réaffirmer", interroge de son côté Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Casino dopé

Du côté des indicateurs, l'agenda du jour était riche, avec notamment les chiffres de l'inflation en zone euro. En France, la consommation des ménages en biens a rebondi de 0,9% en mai, tandis que les prix à la consommation ont enregistré une hausse de 2,1% sur un an en juin. Le Royaume-Uni publiera quant à lui la troisième estimation du PIB. Dans l'après-midi, les États-Unis dévoileront notamment les dépenses et revenus des ménages pour mai et le moral des ménages.

Sur le front des valeurs, Total prenait 0,46% à 52,41 euros. Son Pdg Patrick Pouyanné a annoncé jeudi 28 juin que son groupe avait l'objectif d'installer 10 gigawatts (GW) de capacités d'énergie solaire en France d'ici dix ans. Casino décollait de 5,90% à 34,63 euros, soutenu par le relèvement de sa recommandation à "acheter" par Kepler Cheuvreux. Les secteurs qui avaient chuté la veille se reprenaient. Ainsi le secteur automobile était bien orienté, à l'instar de Peugeot (+1,93% à 19,78 euros), Renault (+0,74% à 73,86 euros) ou Valeo (+2,06% à 48 euros).

De la même façon, le secteur technologique engrangeait les gains, à l'image d'Atos (+1,51% à 117,50 euros), STMicroelectronics (+2,21% à 19,23 euros) et Soitec (+3,07% à 73,75 euros). JCDecaux était dans le vert (+0,21% à 28,90 euros) après avoir décroché un contrat de 15 ans pour le réseau de sanitaires publics de Berlin, d'un montant maximum de 235,9 millions d'euros.

À l'inverse, M6 reculait de 2,87% à 17,24 euros, pénalisé par un abaissement de sa recommandation à "sous-pondérer" par Morgan Stanley. AccorHotels montait de 0,88% à 42,22 euros, après avoir annoncé qu'il était entré en négociations exclusives pour racheter 50% de l'opérateur américain d'hôtellerie de luxe SBE, dans une opération d'un montant total de 319 millions de dollars (274 millions d'euros).

Rothschild & Co gagnait 1,40% à 29,05 euros. Après plusieurs années de contentieux, les groupes bancaires Rothschild & Co et Edmond de Rothschild ont annoncé avoir conclu un accord sur l'utilisation de leurs marques respectives, aux termes duquel ni l'un ni l'autre ne pourront utiliser désormais le nom Rothschild seul. Recylex gagnait 0,52% à 7,79 euros après avoir annoncé jeudi la mise en service d'un nouveau four à réduction dans sa fonderie de Nordenham au nord de l'Allemagne, qui devrait doper sa rentabilité.

Deinove prenait 2,96% à 2,78 euros après avoir annoncé une collaboration avec bioMérieux en vue d'explorer de nouvelles pistes d'antibiotiques. ST Dupont plongeait de 10,65% à 0,15 euro, lesté par une perte nette de 2,9 millions d'euros sur 2017-2018, soit plus du double de la perte de 1,3 million accusée en 2016-2017, en raison d'une "charge d'impôts non récurrente".

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Cat Dang, village de la laque le plus renommé du delta du fleuve Rouge

Hôi An, la destination la plus paisible et romantique du monde La chaîne de télévision CNN a récemment classé Hôi An parmi les 16 meilleurs sites de loisir et les 10 sites les plus romantiques du monde. Qu’est ce qui rend alors la vieille cité de Hôi An aussi attractive?