02/04/2019 18:10
La Bourse de Paris évoluait légèrement dans le vert (+0,15%) mardi matin 2 avril, s'installant juste au-dessus des 5.400 points, toujours soutenue par la bonne humeur générée par des chiffres chinois meilleurs que prévu.
>>La Bourse de Paris prend des airs printaniers (+1,03%)
>>La Bourse de Paris prend du recul avant le verdict de la Fed (-0,80%)
>>La Bourse de Paris limite ses pertes, mais reste méfiante

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense.
Photo: AFP/VNA/CVN

À 09h16 (07h16 GMT), l'indice prenait 7,94 points à 5.413,47 points. La veille, il avait fini en hausse de 1,03%. La progression enregistrée par l'activité manufacturière en Chine en mars qui a atteint son meilleur rythme en huit mois, a offert une bouffée d'optimisme à toutes les places mondiales lundi 1er avril. Forts de ces chiffres, "certains analystes pensent ainsi que le pire serait maintenant derrière nous", ont relevé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Selon eux, "l'espoir d’une résolution commerciale entre Washington et Pékin" offre également un soutien. Les négociations commerciales entre les deux pays doivent reprendre à Washington le 3 avril, et selon le président américain, Donald Trump, elles "se passent très bien" jusqu'ici. Les investisseurs continuaient néanmoins à garder un œil sur le Royaume-Uni, toujours dans l'impasse à dix jours de sa sortie de l'Union européenne, après le rejet lundi soir par les députés britanniques de toutes les alternatives proposées à l'accord de Brexit du gouvernement. Du côté des indicateurs, l'agenda compte peu de chiffres de premier plan, à l'exception des commandes de biens durables en février aux États-Unis.

Atos, lanterne rouge

En matière de valeurs, Latecoère profitait à plein (+6,07% à 3,32 euros) de l'annonce par le fonds d'investissement Searchlight de la conclusion d'un accord de rachat des 26% de l'équipementier aéronautique détenus par trois autres fonds, Apollo, Monarch et CVi Partners, au prix de 3,85 euros par action. Thales grappillait 0,14% à 109,30 euros après avoir finalisé l'acquisition du fabricant de cartes à puces Gemalto pour créer un géant européen de haute technologie et leader en identité et sécurité numériques capable de peser face aux plus grands acteurs mondiaux.

Orange refluait de 0,14% à 14,57 euros. Une peine de trois ans d'emprisonnement, dont 18 mois ferme, a été requise lundi contre le PDG d'Orange Stéphane Richard, jugé à Paris dans l'affaire de l'arbitrage controversé qui avait accordé à Bernard Tapie plus de 400 millions d'euros en 2008, quand M. Richard était directeur de cabinet à Bercy. Spie montait de 0,50% à 16,23 euros, dynamisé par l'annonce de l'acquisition de la société autrichienne Christof Electrics, un spécialiste de l'ingénierie électrique et des technologies de mesure, de contrôle et de régulation.

Rémy Cointreau prenait 0,77% à 118,20 euros, dans la foulée de l'annonce de la cession de ses filiales de distribution en République tchèque et en Slovaquie au groupe familial allemand Jägermeister, pour un montant non dévoilé. Argan était recherché (+0,69% à 58,60 euros) alors que la foncière spécialiste des entrepôts a annoncé des revenus stables au premier trimestre et a confirmé son objectif de hausse du chiffre d'affaires cette année.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.