03/07/2017 18:41
La Bourse de Paris évoluait en hausse lundi matin 3 juillet (+0,77%), les investisseurs retrouvant de l'élan pour entamer le second semestre, lors d'une séance riche en statistiques.
>>La Bourse de Paris en hausse dans la matinée

La Bourse de Paris en hausse dans la matinée du 3 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h25 (07h25 GMT), l'indice CAC 40 gagnait 39,46 points à 5.160,12 points. Vendredi 30 juin, l'indice avait fini en recul de 0,65% à 5.120,68 points.

Après la morosité de la semaine écoulée, la cote parisienne a débuté le troisième trimestre dans l'optimisme, les opérateurs de marché mettant de côté leur réserve après des propos de la Banque centrale européenne laissant présager une inflexion du discours accommodant de l'institution de Francfort.

"En Europe, les indices actions, sous pression en fin de semaine dernière en raison de la brusque remontée des taux et de l'euro, ont fait l'objet d'arbitrages de fin de semestre, ce qui a fragilisé leur configuration. Mais un rebond est possible cette semaine si les taux et l'euro cessent leur rallye", ont estimé les analystes d'Aurel BGC dans une note.

Toute l'attention se portera vers les États-Unis en fin de semaine, avec la publication attendue des chiffres de l'emploi.

Cette donnée, que les marchés décryptent toujours avec le plus grand intérêt, le sera d'autant plus que la Réserve fédérale américaine est engagée sur la voie du resserrement de sa politique monétaire accommodante.

Les statistiques venues d'Asie ce lundi pourraient par ailleurs faire momentanément oublier aux investisseurs la morosité de la semaine dernière.

L'activité manufacturière en Chine a connu un vif sursaut en juin, après sa contraction de mai, selon l'indice indépendant publié par le groupe de médias Caixin.

Au Japon, l'indice de confiance des grandes firmes manufacturières a atteint cet été un niveau inédit en plus de 3 ans, profitant d'une conjoncture internationale meilleure, selon l'enquête Tankan.

Toutefois, les volumes pourraient être amoindris à la veille de la fête nationale américaine du 4 juillet.

Du côté des indicateurs, la séance sera bien remplie, avec notamment en zone euro les chiffres de PMI manufacturier. Le chômage de la région pour le mois de mai est également à l'agenda.

S'y ajouteront dans l'après-midi les dépenses de construction au mois de mai outre-Atlantique, et surtout l'indice ISM d'activité dans l'industrie pour juin, un chiffre regardé de près. Les ventes de voitures sur la même période seront aussi publiées.

Danone dopé

Sur le front des valeurs, Total prenait 1,36% à 43,88 euros. Le pétrolier, à la tête d'un consortium international, va signer ce lundi 3 juillet Téhéran un accord de 4,8 milliards de dollars pour développer un important champ gazier, devenant la première compagnie occidentale du secteur à revenir en Iran.

Danone progressait (+0,53% à 66,16 euros) après l'annonce de la vente de sa filiale américaine Stonyfield, spécialiste des produits laitiers bio pour 875 millions de dollars (765 millions d'euros).

Le secteur automobile était globalement bien orienté, soutenu par une estimation de la croissance pour 2017 revue à la hausse. Renault, qui a enregistré un recul de 5,4% des immatriculations en juin, prenait 0,30% à 79,49 euros, tandis que Peugeot, en progrès de 4,9% sur le mois écoulé, gagnait 1,26% à 17,68 euros, Valeo progressant de 1,20% à 59,70 euros.

Vivendi progressait de 1,10% à 19,70 euros, avoir racheté la participation majoritaire du groupe Bolloré dans l'agence publicitaire Havas (+1,18% à 19,72 euros).

Eurazeo cédait 0,61% à 65,29 euros après avoir déboursé 270 millions d'euros pour prendre le contrôle du parfumeur espagnol Iberchem. Par ailleurs, le groupe a vu sa recommandation abaissée à "conserver" contre "acheter" auparavant par HSBC.

Gemalto prenait 3,75% à 54,52 euros, alors que la société pourrait être la cible potentielle d'acquisition pour plusieurs entreprises de logiciels, selon l'agence Bloomberg.

À l'inverse, Gecina était soutenu (+1,09% à 138,85 euros) par un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par Kepler Cheuvreux, tout comme Arkema (+3,43% à 96,63 euros), relevé à "acheter" contre "neutre" par Citi.

EDF était dans le vert (+0,51% à 9,53 euros), malgré la révision à la hausse du coût des deux futurs réacteurs EPR britanniques d'Hinkley Point.

Cafom était pénalisé (-3,63% à 6,10 euros) par une perte qui a plus que triplé au premier semestre de son exercice décalé, en raison notamment de l'arrêt d'une partie des activités de son enseigne Habitat.

Metex était dopé (+13,98% à 2,69 euros) par l'annonce d'un projet d'usine en Moselle en partenariat avec une filiale du pétrolier Total.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.