29/12/2020 17:35
La Bourse de Paris dépassait les 5.600 points mardi matin 29 décembre, profitant d'une tendance favorable qui s'est aussi répandue à Francfort, Wall Street et Tokyo grâce à la validation d'un plan de relance budgétaire aux États-Unis.
>>La Bourse de Paris à la fête (+0,85%) au retour de Noël
>>La Bourse de Paris recule de 0,10% à la clôture
>>La Bourse de Paris clôture en hausse de 1,11%

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09H40, l'indice parisien avançait de 0,52% soit 28,81 points à 5.617,19 points. La veille, il avait terminé en forte hausse de 1,20% après avoir brièvement dépassé le seuil des 5.600 points, un palier qu'il n'avait plus franchi depuis sa chute de mars. Aux yeux des investisseurs, depuis que le pire a été évité grâce à un accord commercial post-Brexit qui détaille les modalités de divorce entre Londres et Bruxelles et grâce à la signature d'un plan de relance aux États-Unis, l'espoir d'une reprise de la croissance courant 2021 est permis.

Cette confiance retrouvée s'est traduite par des records battus en clôture à Wall Street lundi 28 décembre et à Tokyo, où l'indice vedette Nikkei a atteint mardi 29 décembre un sommet inédit depuis août 1990. Sur le plan sanitaire, les campagnes de vaccination contre le COVID-19 sont en cours sur plusieurs continents et laissent aussi entrevoir une lueur d'espoir sur un retour à la normale. Au cours de la séance, les gouvernements des États membres doivent signer l'accord commercial post-Brexit conclu la veille de Noël d'ici à 15h00 (14h00 GMT) ce mardi 29 décembre.

Le texte sera publié au Journal officiel de l'Union européenne d'ici à jeudi pour permettre son entrée en vigueur au 1er janvier. Son application ne sera que temporaire à cette date, en attendant sa ratification par le Parlement européen qui n'interviendra qu'en 2021. Aux États-Unis, le nouveau plan de relance économique de 900 milliards de dollars signé in extremis par le président sortant Donald Trump dimanche, après un blocage de plusieurs jours, permet notamment de rétablir les indemnités de chômage de millions d'Américains.

Il comprend aussi des chèques pour les foyers les moins riches, une aide massive aux petites entreprises, des éléments attendus par le marché qui se penchera sur les chiffres de la confiance des consommateurs américains en décembre (Conference board) prévus dans l'après-midi. Autre avancée favorable aux investisseurs : la Chine et l'Union européenne semblent proches d'un compromis sur un accord de protection réciproque des investissements, qui couronnerait sept années de discussions entre les deux puissances économiques.

Moment faste pour le luxe

Le secteur du luxe, poids lourd de la cote parisienne, profitait de la perspective d'un accord entre l'Union européenne et la Chine, un marché très important pour elles. Kering progressait de 0,98% à 577 euros euros, Hermès de 0,85% à 876,60 euros et LVMH de 0,87% à 508,40 euros. Air France poursuivait son avancée de la veille (+3,47% à 5,20 euros). Airbus prenait 0,93% à 92,86 euros.

Akka Technologie, qui envisage de supprimer 900 emplois, "principalement dans la région Occitanie" en raison de la crise économique due à la pandémie, reculait de 0,76% à 26 euros. Prismaflex montait de 3,47% à 7,16 euros après avoir annoncé son désengagement de sa filiale américaine Anthem Displays, qui fabrique des panneaux d'affichage numériques, trois ans après être monté à son capital.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

Quang Binh : 122 millions d'euros pour le Festival international des fleurs 2023 Le Festival international des fleurs 2023 aura lieu du 1er décembre 2023 au 31 mai 2024 dans la commune de Hai Ninh, district de Quang Ninh, province de Quang Binh (Centre), sur une superficie de 89 ha.