13/06/2018 19:34
La Bourse de Paris évoluait proche de l'équilibre mercredi matin 13 juin (+0,07%), à l'aube d'une séance qui s'annonce calme, les investisseurs étant dans l'attente d'une décision de la banque centrale américaine sur ses taux directeurs.
>>La Bourse de Paris frileuse avant le G7
>>La Bourse de Paris dans le vert, malgré un contexte incertain
>>La Bourse de Paris opte pour le vert mais reste prudente

La Bourse de Paris a ouvert à l'équilibre mercredi 13 juin.
Photo: AFP/VNA/CVN

À 09h20 (07h20 GMT), l'indice CAC 40 prenait 3,73 points à 5.457,10 points. La veille, il avait fini en recul de 0,38% à 5.453,37 points. Les regards resteront tournés vers la Réserve fédérale américaine (Fed), qui devrait resserrer un plus mercredi 13 juin sa politique monétaire, à l'issue d'une réunion de deux jours. Le Comité monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) s'apprête, selon les acteurs financiers quasi-unanimes, à relever une nouvelle fois ses taux d'intérêt d'un quart de point de pourcentage (0,25%) pour les porter dans la fourchette de 1,75% à 2%.

"Les investisseurs se concentrent sur la façon dont la banque centrale américaine caractérise sa politique monétaire alors que les taux reviennent à des niveaux plus normaux", a indiqué dans une note Christopher Dembik, un analyste de Saxo Banque. Car "la question de savoir si la banque centrale américaine va relever ses taux d'intérêt en septembre et en décembre ou juste en décembre reste en suspens", a précisé David Madden, un analyste de CMC Markets. "La conférence de presse pourrait donner des indices sur ce que la Fed fera en fin d'année", a-t-il ajouté.

Le président de l'institution, Jerome Powell, doit s'exprimer en fin de journée. "La Banque centrale européenne demain et, dans une moindre mesure, la Banque du Japon vendredi 15 juin, sont les autres rendez-vous importants de la semaine", ont souligné les analystes du courtier Aurel BGC. La réunion de la Banque centrale européenne (BCE) est particulièrement attendue: l'institution pourrait mettre fin à un long suspense en programmant l'abandon de son vaste soutien à l'économie.

Aéroports de Paris recherchés 

Du côté des indicateurs, l'agenda est clairsemé. Les investisseurs prendront connaissance de la production industrielle en avril en zone euro.

L'action d'Aéroports de Paris prenait 4,85% à 194,40 euros.
Photo: AFP/VNA/CVN

En France, les créations d'entreprises ont connu une forte hausse de 6,1% en mai, après être restées quasi stables en avril, selon l'Insee. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) doit publier dans la matinée son rapport mensuel sur le pétrole ainsi que ses prévisions de demande en approvisionnement jusqu'en 2019. Aux États-Unis, les prix à la production pour le mois de mai ainsi que le niveau hebdomadaire des stocks de pétrole sont au programme.

En matière de valeurs, Eramet progressait de 1,45% à 125,90 euros, après avoir relevé son offre sur la société australienne Minerals Deposits Limited (MDL), à 1,75 dollar. Aéroports de Paris prenait 4,85% à 194,40 euros, tandis que Engie reculait de 0,22% à 13,65 euros. La future loi Pacte sur la croissance des entreprises, qui sera présentée lundi par le gouvernement, comprendra des mesures ouvrant la voie à des cessions d'actifs notamment dans ces deux sociétés.

Vinci grapillait 0,26% à 84,30 euros, après avoir remporté en consortium et via sa filiale Eurovia, la construction d'une section d'une autoroute qui traverse la République tchèque d'est en ouest, un projet qui s'élève à 119 millions d'euros.  Ingenico profitait (+2,35% à 74,10 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "neutre" contre "vendre" auparavant par Kempen and Co. JCDecaux gagnait 0,52% à 27,16 euros à la suite du lancement d'une plateforme destinée à relier son offre de publicité extérieure à l'écosystème de la publicité programmatique, c'est-à-dire l'achat et la diffusion automatisée de publicité numérique.

Bolloré s'adjugeait 1,18% à 4,12 euros. Le groupe a été débouté par le tribunal de commerce de Paris dans une procédure où il demandait 50 millions d'euros à France Télévisions après la diffusion d'une enquête-portrait de l'homme d'affaires. Oeneo grignotait 0,57% à 10,62 euros, après avoir enregistré un bénéfice stable sur son exercice 2017-2018, en dépit de vendanges catastrophiques en France et dans le reste de l'Europe.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

Tourisme durable au Parc national de Tràm Chim Avec sa forêt et ses paysages remarquables, le Parc national de Tràm Chim, province de Dông Thap (delta du Mékong), a été classé 2000e site Ramsar parmi les zones humides du monde et 4e site Ramsar du Vietnam.