02/08/2021 21:06
La Bourse de Paris entame le mois d'août du bon pied (+0,91%) lundi 2 août, optimiste quant au soutien des banques centrales et l'approbation prochaine du gigantesque plan d'infrastructures américain.
>>La Bourse de Paris stoïque (+0,06%) après une déferlante de résultats
>>La Bourse de Paris monte de 0,83%
>>La Bourse de Paris ouvre en petite hausse de 0,24% à 6.547,47 points

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h35, l'indice vedette CAC 40 gagnait 59,41 points à 6.672,17 points. Vendredi, il avait reculé de 0,32%. Les marchés sont tirés par "la perspective d'un accord sur un plan de dépenses dans les infrastructures aux États-Unis et en raison de la volonté d'apaisement exprimée par la Chine après les dernières initiatives prises pour mettre le secteur privé au pas", explique Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Les sénateurs américains ont achevé dimanche l'examen d'un gigantesque plan d'investissements dans les infrastructures de 1.200 milliards d’USD et devraient l'approuver dans les prochains jours, selon le chef de la majorité démocrate au Sénat. En Chine, les Bourses sont reparties à la hausse lundi 2 août après de forts replis la semaine dernière en raison d'un tour de vis réglementaire de Pékin contre plusieurs secteurs, dont l'éducation et la livraison de repas.

Côté indicateurs, l'activité manufacturière est tombée en Chine en juillet à son plus bas niveau depuis 15 mois, selon l'indice d'activité des directeurs d'achat (PMI) du cabinet IHS Markit, confirmant la tendance de l'indice officiel du Bureau national des statistiques. Lundi 2 août les indices PMI de l'activité industrielle sont attendus pour la zone euro, et plusieurs pays, dont la France et l'Allemagne.

Jusqu'à récemment l'inquiétude des marchés était de savoir si les banques centrales allaient réduire leur soutien monétaire, puisque l'économie se reprend. Mais désormais, les investisseurs se demandent si le rebond économique ne serait pas en train de ralentir, ce qui laisserait entrevoir une poursuite de l'abondance des liquidités sur les marchés financiers.

"C'est une préoccupation particulièrement en Europe, où la Banque centrale (BCE) a déjà indiqué qu'elle pourrait bien rester accommodante jusqu'au milieu de la décennie, en raison des inquiétudes concernant la reprise en Europe", rappelle Michael Hewson, analyste chez CMC Markets UK. La publication des indices ISM manufacturiers aux États-Unis pour le mois de juillet est également à l'agenda du jour.

Axa en tête du CAC 40

L'assureur Axa prenait 3,61% à 22,68 euros, après la publication d'un bénéfice net de 4 milliards d'euros au premier semestre 2021, soit une hausse de 71% par rapport à la même période en 2019, avant le début de la crise sanitaire.

Bolloré ne convainc pas

Le groupe diversifié Bolloré (-2,25% à 4,61 euros) a vu son chiffre d'affaires progresser de 10% et son bénéfice net grimper de 26% au premier semestre malgré la dépréciation de certaines participations détenues par sa filiale Vivendi (-0,25% à 28,43 euros), notamment Spotify et Tencent Music Entertainement.
Les banques solides

Les valeurs bancaires étaient bien orientées : Crédit Agricole montait de 1,70% à 11,96 euros, Société Générale de 1,68% à 25,14 euros et BNP Paribas de 1,32% à 52,09 euros.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.