22/07/2021 19:19
La Bourse de Paris s'affichait de nouveau dans le vert jeudi matin 22 juillet, poursuivant son rebond des deux dernières séances avant la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne, qui devrait dévoiler de nouvelles anticipations très attendues après sa revue stratégique.

>>La Bourse de Paris repasse au-dessus des 3.400 points
>>La Bourse de Paris reprend de la hauteur
>>La Bourse de Tokyo continue de pâtir du variant Delta
 

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN


À 09h35, l'indice vedette CAC 40 prenait 0,36%, soit 23,05 points, à 6.487,53 points, retrouvant ses niveaux de clôture de jeudi dernier 15 juillet, avant qu'il n'enregistre de fortes pertes. La veille, il avait fini en hausse de 1,85%.

"C'est le jour de la BCE. Avant les conclusions de la réunion de politique monétaire, les marchés sont bien disposés à l'issue d'un rebond de deux jours", observe Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

"La BCE est très attendue sur la formulation de ses indications prospectives maintenant qu'elle a achevé sa revue stratégique", poursuit-il.

"Les modifications à apporter étaient en négociation ces derniers jours, mais la politique monétaire elle-même ne va pas changer", selon lui.

"Avec la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) également prévue la semaine prochaine, les jours à venir s'annoncent cruciaux pour l'avenir de la politique monétaire au moment où les infections au variant Delta augmentent à travers le monde", juge pour sa part Michael Hewson, analyste en chef chez CMC Markets UK.

Côté indicateurs, le climat des affaires a légèrement reculé au mois de juillet en France, mais se maintient à un "très haut niveau" bien supérieur à celui précédant la crise, selon l'Insee.

Les demandes hebdomadaires d'allocations chômage et les reventes de logements pour juin aux 
États-Unis sont également à l'agenda du jour.

Les publications d'entreprises, bien orientées dans l'ensemble, se poursuivaient par ailleurs.

Ipsos laisse la pandémie derrière lui

Le spécialiste français des études et sondages gagnait 3,97% à 38,00 euros, profitant d'un bénéfice net qui a fortement rebondi au premier semestre, a-t-il annoncé mercredi 21 juillet, estimant avoir "enjambé le creux de 2020" lié aux conséquences de la pandémie de COVID-19.

Publicis porté par les 
États-Unis

Le géant de la publicité montait de 2,15% à 55,20 euros après avoir révisé jeudi 22 juillet à la hausse ses perspectives pour 2021, s'attendant à retrouver ses niveaux pré-pandémie dès cette année, contre 2022 auparavant, poussé par sa croissance aux 
États-Unis.

Voltalia monte en puissance

Le producteur d'électricité renouvelable progressait de 2,12% à 21,70 euros, fort de revenus en hausse de 70% au premier semestre, à 150,9 millions d'euros.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.