25/05/2022 22:10
L'attentisme prévalait à la Bourse de Paris mercredi matin 25 mai, en attendant la publication du compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine, sur fond de craintes d'un ralentissement économique.
>>La Bourse de Paris bascule dans le rouge, lestée par les risques économiques
>>La Bourse de Paris plie après Wall Street

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris, à La Défense. Photo : AFP/VNA/CVN

À 10h15, l'indice CAC 40 était stable (-0,02% à 6.252,14 points) après avoir ouvert sur un rebond de 0,69%. La veille, la cote parisienne avait reculé sensiblement de 1,66%, comme ses consoeurs européennes. Lundi 23 mai, elle avait gagné 1,17%.

À New York, les investisseurs américains se sont particulièrement délesté des valeurs technologiques mardi 24 mai, après les prévisions en dessous des attentes du marché de Snap, la maison mère du réseau social Snapchat.

"Le marché change de focus depuis le mois dernier environ, passant des craintes liées à l'inflation aux préoccupations concernant la croissance économique", constate Ellen Hazen, de FL Putnam.

La lutte contre l'inflation dans laquelle sont engagés les banquiers centraux implique des conditions financières plus dures et pourrait affaiblir la croissance économique.

À ce propos, les dernières données économiques en Chine, en Europe et aux États-Unis, augmentent la probabilité d'une récession.

Les investisseurs vont éplucher dans la soirée le compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la banque centrale américaine pour mieux saisir le rythme du resserrement monétaire à venir.

Ils seront également attentifs à un discours de la vice-présidente de la Banque centrale américaine (Fed), Lael Brainard.

"La baisse des rendements des bons du Trésor américain laisse entendre que la Fed pourrait être un peu moins +hawkish+ (ndlr : favorable à une accélération du rythme de normalisation de la politique monétaire) que prévu ces prochains trimestres", observe John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud.

TotalEnergies chahuté en AG, pas en Bourse

L'assemblée générale (AG) en cours de TotalEnergies était perturbée par des manifestations de militants écologistes, destinées à influencer la politique climatique du géant pétrolier. L'action du groupe montait de 1,51% à 53,24 euros après avoir annoncé un peu plus tôt avoir acquis 50% du producteur américain d'énergies renouvelables Clearway Energy Group auprès du fonds Global Infrastructure Partners (GIP).

Veolia trouve un accord avec Séché Environnement

Veolia Environnement grimpait de 1,92% à 26,07 euros après qu'il a trouvé un accord avec Séché Environnement (+2,56% à 68,20 euros) pour la vente d'activités dans les services de traitement des eaux industrielles en France, lors de la dernière étape des cessions imposées par l'anti-trust européen après l'OPA sur Suez.

Sodexo renonce à une cession

Le groupe de restauration collective et de services a annoncé qu'il ne cèderait finalement pas une part du capital de son pôle Avantages et récompenses, contrairement à ce qu'il avait évoqué fin 2021. Le titre reculait de 4,26% à 68,72 euros vers 10h40.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Forte hausse des arrivées internationales au premier semestre En juin, le Vietnam a comptabilisé 236.700 arrivées internationales, soit une hausse de 36,8% sur un mois et de 32,9 fois par rapport à la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.