06/02/2021 00:41
La Bourse de Paris amplifiait ses gains vendredi matin 5 février, gagnant 0,69%, dans une séance focalisée sur l'emploi américain et une kyrielle de publications d'entreprises.
>>La Bourse de Paris poursuit sur sa lancée (+0,82%)
>>La Bourse de Paris prolonge son rebond
>>La Bourse de Paris, inquiète de la spéculation, affiche sa pire semaine en trois mois

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h26, l'indice parisien prenait 38,54 points à 5.647,08 points, au lendemain d'un gain de 0,82%. Après avoir accusé la semaine dernière sa pire baisse hebdomadaire depuis trois mois, l'indice se dirige vers sa plus forte hausse sur une semaine depuis la mi-novembre. "Les bonnes nouvelles persistent sur les marchés, chaque jour est une confirmation supplémentaire en ce début de mois", observe Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Rassurés par des résultats d'entreprises plutôt supérieurs aux attentes, les investisseurs surveilleront particulièrement le taux de chômage aux États-Unis qui sera publié dans l'après-midi pour avoir une indication de la reprise économique de la première puissance mondiale. Les investisseurs attendent toujours le plan de relance américain alors que la Maison Blanche refuse de revoir à la baisse son montant, fixé à 1.900 milliards d’USD.

Ils croient à un rebond économique cette année grâce aux campagnes de vaccination anti COVID-19, aux efforts budgétaires des États et au soutien des banques centrales. Vinci monte sans perspective. Le titre montait de 4,26% à 84,74 euros en dépit d'une chute de 61,9% du bénéfice net du groupe qui ne donne pas de perspectives pour 2021 estimant qu'"en tout état de cause", les résultats "ne pourront pas retrouver, dès 2021, leur niveau de 2019".

Reprise de cotation ardue pour Vallourec

L'action du fabricant de tubes chutait de 6,20% à 23,69 euros. Le groupe a trouvé un accord avec ses principaux créanciers pour réduire sa dette, qui se traduira par sa prise de contrôle par deux fonds d'investissement. L'État a investi en perte dans le fabricant de tubes Vallourec pour "plus de 500 millions d'euros" au total, selon Bpifrance.

BNP Paribas limite la casse

BNP Paribas prenait 0,87% à 42,84 euros après avoir dégagé un bénéfice net de 7,07 milliards d'euros en 2020 malgré la crise, en baisse de 13,5% par rapport à l'année précédente, mais un peu moins que prévu.

Santé de fer pour Sanofi

Le titre Sanofi gagnait 2,87% à 81,09 euros. Le géant pharmaceutique français va proposer un dividende en hausse après avoir publié un bénéfice net en très forte progression en 2020, dopé par la vente de ses actions Regeneron.

Alstom sur les rails

Alstom avançait de 1,08% à 45,93 euros après avoir retiré l'offre de Bombardier Transport, pourtant retenue par la RATP et la SNCF pour fournir les nouvelles rames de la ligne B du RER, expliquant que le contrat n'est pas viable.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre