04/10/2018 22:46
La Banque mondiale (BM) prévoit dans son nouveau rapport publiée le 4 octobre que le PIB vietnamien devrait progresser cette année de 6,8% par rapport à son estimation de la croissance de 6,5% d’avril dernier.
Selon le rapport "East Asia Pacific Economic Update", l’économie vietnamienne continue de bien performer, tirée par la reprise mondiale soutenue et les réformes intérieures continues. Une croissance robuste stimule la création d’emplois et la croissance des revenus, entraînant des gains de bien-être social généralisés et une réduction de la pauvreté.

La BM prévoit une croissance de 6,8% en 2018 pour le Vietnam.
Photo: Trân Viêt/VNA/CVN

Malgré l’amélioration des perspectives à court terme, les risques intérieures et extérieures et les défis à long terme demeurent. Ceux-ci incluent les risques d’instabilité financière mondiale et de protectionnisme croissant, ainsi que les vulnérabilités nationales associées aux faiblesses persistantes du secteur bancaire, à l’endettement public élevé, à la marge de manœuvre budgétaire limitée et à une croissance de la productivité modérée.

Les perspectives à moyen terme du Vietnam se sont davantage améliorées, a déclaré l’institution, ajoutant que la croissance réelle du PIB devrait augmenter de 6,8% en 2018 (contre 6,5% lors de sa projection précédente), avant de se modérer à 6,6% en 2019 et à 6,5% en 2020 en raison de la modération cyclique envisagée de la demande mondiale.

La Banque mondiale s’attend à ce que l'inflation du pays reste autour de la cible de 4% fixée par le gouvernement, sous l’effet d’un resserrement de la politique monétaire visant à contrer les pressions sur les prix découlant des pressions exercées sur les prix des intrants intérieurs et de la hausse des prix mondiaux des produits de base. Elle recommande aux décideurs vietnamiens de tirer parti de la conjoncture économique favorable pour faire avancer des politiques qui renforcent la résilience macroéconomique et jettent les bases d’une croissance soutenue à l’avenir.

Le rapport indique que les politiques macroéconomiques prudentes devraient s’accompagner de la poursuite des réformes structurelles globales et profondes, y compris des réformes réglementaires visant à supprimer les obstacles et à réduire le coût des activités du secteur privé, des investissements dans le capital humain et les infrastructures de haute qualité, ainsi que de nouvelles réformes visant à améliorer la productivité du secteur des entreprises d’État.

Plusieurs provinces vietnamiennes ont récemment été touchées par des typhons et des inondations. Par conséquent, investir dans des mesures d’atténuation du changement climatique reste une priorité pour réduire la vulnérabilité des ménages aux chocs, selon la Banque mondiale. 

Dans sa dernière édition de Perspectives du développement asiatique (Asian Development Outlook 2018) communiquée fin septembre à Hanoi, la Banque asiatique de développement (BAD) a indiqué que la croissance du PIB vietnamien devrait s’accélérer de 6,9% en 2018.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.