04/10/2017 19:48
La Banque mondiale se montre optimiste sur l’état de santé économique des pays en développement de l’Asie de l’Est et du Pacifique, et revoit même ses prévisions de croissance légèrement à la hausse pour l’ensemble de 2017.
>>BM : un nouveau Cadre de partenariat pays avec le Vietnam
>>La Banque mondiale aide le Vietnam dans ses objectifs de développement

Les experts de la Banque mondiale tablent sur une croissance de 6,4% du produit intérieur brut des pays de la région en 2017.
Photo : Hai Âu/VNA/CVN

Dans son rapport "East Asia Pacific Economic Update", publié mercredi 4 octobre, les experts de la Banque mondiale tablent sur une croissance de 6,4% du produit intérieur brut des pays de la région en 2017.

Dans les grandes économies en développement de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), les perspectives économiques à moyen terme du Vietnam devraient globalement rester positives.

La croissance vietnamienne devrait se stabliser autour de 6,4% durant la période 2018-2019, accompagnée d’une stabilité macroéconomique. La pauvreté devrait poursuivre son reflux, sous réserve d’une météo favorable.

Le rapport plaide pour une politique macroéconomique prudente face aux risques intérieurs et extérieurs pesant sur ses perspectives économiques, la consolidation de la stabilité macroéconomique, la reconstruction de politiques tampons, la réduction du déficit budgétaire, le renforcement de la supervision et de la gestion prudentielle.

Approfondissement de l’intégration régionale

En avril dernier, les économistes de la Banque mondiale estimaient que dans l’ensemble, les économies en développement d’Asie de l’Est et du Pacifique devraient afficher une croissance de 6,2% et 6,1% en 2017 et 2018.

Cette progression de l’activité s’explique, selon eux, par la demande forte des pays développés, et notamment un regain de santé en Europe et au Japon, le rebond de croissance en Chine ou la reprise du commerce mondial.

Les perspectives améliorées de la croissance mondiale offrent une opportunité pour les pays en développement de l’Asie de l’Est et du Pacifique afin de continuer de réduire les vulnérabilités intérieures et de renforcer les bases d’une croissance soutenue et inclusive à moyen terme.

La région pourrait également bénéficier d’un développement des secteurs du tourisme et de l’approfondissement de l’intégration régionale, afin de compenser le protectionnisme mondial émergent.

Une ombre menace toutefois cet équilibre, s’inquiètent les analystes de l’institution qui pointent les vulnérabilités du secteur financier, les grands déséquilibres budgétaires et l’escalade éventuelle des tensions géopolitiques.

Sur les marchés financiers, la fuite vers des actifs sûrs qui accompagnent généralement les crises politiques pourraient entraîner une sortie des capitaux des pays d’Asie de l’Est et du Pacifique qui alimenterait une pression sur les taux de change et ferait augmenter les taux d’intérêt dans le monde, prédisent-ils.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.