05/06/2017 17:38
La Banque mondiale a maintenu dimanche 4 juin ses prévisions pour la croissance mondiale en 2017 et 2018 inchangée, respectivement à 2,7% et 2,9%, sur la base d'une croissance dans les secteurs de la fabrication et du commerce, et d'une amélioration de la confiance des investisseurs et des consommateurs.
  >>Banque mondiale : prévision d'une croissance de 7% par an pour le Laos

"Un point fort dans les perspectives est une reprise de la croissance du commerce à 4% (en 2017) après un niveau post-crise financière de 2,5% l'an dernier", a déclaré la Banque mondiale (BM) dans son rapport sur les perspectives économiques dans le monde, Global Economic Prospects (GEP), publié dimanche 4 juin.

La reprise de la croissance du commerce en 2017 est soutenue par une forte demande des grandes économies développées, des flux commerciaux accrus vers et depuis la Chine, et une diminution de la baisse de la demande des exportateurs de produits de base, a déclaré la BM.

Un commerce plus dynamique reflète également l'amélioration des perspectives de la croissance mondiale. Selon les prévisions de la Banque mondiale, les économies développées devraient enregistrer une croissance de 1,9% en 2017, contre 1,7% en 2016, qui serait pourtant suivie d'un ralentissement à 1,8% en 2018 et à 1,7% en 2019.

Dans les pays émergents et les économies en développement, la croissance devrait accélérer à 4.1% en 2017 contre 3,5% en 2016. La croissance devrait augmenter en 2018 et 2019 pour atteindre respectivement 4,5% et 4,7%. "Après un ralentissement prolongé, l'accélération récente des activités économiques dans certains des plus grands marchés émergents est un développement favorable pour la croissance dans leurs régions et pour l'économie mondiale", a déclaré Ayhan Kose, directeur du programme GEP à la BM.

L'économie américaine devrait augmenter de 2,1% cette année, soit 0,1 point de pourcentage de moins que les prévisions de la Banque mondiale en janvier. Cependant, le rapport a revu à la hausse les prévisions pour la croissance aux États-Unis en 2018, soit 0,1 point de pourcentage de plus pour arriver à 2,2%.

"La possibilité d'importants changements de politique supplémentaires présente des risques à la hausse et à la baisse des prévisions pour la croissance aux États-Unis en 2018 et 2019", a déclaré la Banque mondiale. Les réductions de taxes et les programmes d'infrastructure pourraient conduire à une croissance plus forte que prévu à court terme, mais aussi à une augmentation plus rapide des taux d'intérêt.

Les changements dans les politiques commerciales pourraient déclencher des représailles de la part des partenaires commerciaux des États-Unis, endommageant les États-Unis et ses partenaires commerciaux, a averti le rapport. Selon le rapport, un protectionnisme commercial accru pourrait faire dérailler l'élan de la croissance commerciale; une incertitude élevée des politiques pourrait affecter la confiance et l'investissement; et le risque de perturbations des marchés financiers demeure.

"Avec une reprise fragile mais réelle en cours, les pays devraient saisir ce moment pour entreprendre des réformes institutionnelles et de marché, qui peuvent attirer les investissements privés pour soutenir la croissance à long terme", a déclaré Jim Yong Kim, président de la BM.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.