30/11/2018 09:30
La Banque mondiale (BM) a annoncé jeudi 29 novembre à Maputo avoir accordé un financement de 45 millions de dollars pour soutenir une gestion efficace des zones de préservation et améliorer la vie des communautés locales.
>>La biodiversité doit être placée "au cœur des décisions"
>>Climat: un réchauffement de 2°C aura des conséquences néfastes

Les éléphants dans le Parc national de Tsavo West, au Kenya.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le représentant de la Banque mondiale au Mozambique, Mark Lundell, a indiqué que l'organisation qu'il représente était engagée à faire des zones de préservation une destination d'investissement importante.

"La gestion durable des ressources est essentielle pour réduire la pauvreté et promouvoir la prospérité", a dit M. Lundell, ajoutant que ce programme contribuerait à renforcer les activités de préservation et à transformer les conditions de vie des communautés rurales.

Le ministre mozambicain de la Terre, de l'Environnement et du Développement rural, Celso Correia, a déclaré que ce projet porterait sur les zones de préservation dans le sud et le centre du Mozambique.

"Cette initiative intègre des lignes de crédit pour favoriser les petites entreprises par la production de chaînes de valeur rurales autour des zones de préservation, avec pour objectif de réduire la pression sur la biodiversité. Les communautés vivant autour des zones de préservation affirment n'avoir pas d'autres ressources que de chasser des animaux pour se nourrir. Les familles autour de ces régions bénéficieront d'emplois qui seront créés dans les secteurs du tourisme et de l'agriculture de préservation", selon le ministre. 

Xinhua/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Hanoï attache une grande importance à l'expansion du marché du tourisme international Le 11 décembre, le chef adjoint du Service du tourisme de Hanoï, Nguyên Anh Dung, a déclaré qu'en 2018, le secteur du tourisme avait affirmé son rôle et sa position en tant que secteur économique majeur ayant une croissance stable. Ce qui contribue efficacement à la restructuration économique de la ville.