02/10/2021 12:40
En se qualifiant deux fois consécutivement pour les 8es de finale de la Coupe du monde de futsal, la sélection vietnamienne est entrée dans l’histoire du football asiatique.
>>Mondial de futsal : les médias internationaux félicitent le Vietnam
>>Coupe du monde de Futsal 2021 : le Vietnam gagne un ticket pour la seconde phase

Le milieu de terrain Nguyên Van Hiêu (N°14) est parmi les cinq meilleurs jeunes joueurs de la Coupe du monde de futsal 2021.
Photo : VNA/CVN

Le 19 septembre 2021. Un jour comme les autres pour la plupart des gens. Mais une date qui restera à jamais gravée dans la mémoire des amoureux du futsal (foot en salle) vietnamiens.

En effet, la sélection nationale vietnamienne a obtenu ce jour-là son billet pour les 8es de finale après son match nul (1-1) contre la République tchèque lors de la Coupe du monde de futsal 2021 disputée en Lituanie. Mieux encore, elle est devenue la première équipe asiatique à franchir la phase des groupes deux fois consécutivement.

Après le match, l’entraîneur en chef de l’équipe nationale Pham Minh Giang a félicité ses joueurs pour leurs efforts et leur dévouement: "C’était un match difficile contre un adversaire qui se classe 15e mondial, et peu de gens pensaient que nous pouvions faire un bon résultat. Mais avec rage et détermination, nous avons pu arracher le match nul qu’il nous fallait pour nous qualifier ! Bien qu’ils soient plus petits, les joueurs se sont battus dans chaque duel avec intensité. C’est une qualité que l’on voit clairement chez les footballeurs vietnamiens".

Une défaite mais une vraie satisfaction 

Une victoire contre le Panama en phase de groupes et un match nul bien mérité avec la République tchèque ont suffi à voir le Vietnam se qualifier pour les 8es de finale, face à un adversaire réputé nettement plus fort, la Russie. Malgré une courte défaite (3-2), les Vietnamiens peuvent être fiers de leur équipe de futsal qui est la seule équipe d’Asie à se qualifier deux fois consécutivement à ce stade de la compétition.

On peut même dire que le Vietnam a mieux joué qu’en 2016, ajoutant à sa fougue et ses qualité techniques une expérience qui lui manquait alors.

L’ancien capitaine de la sélection nationale, Nguyên Bao Quân, se dit fier de ce que ses successeurs ont fait en Lituanie.

"Ils ont une bonne tactique, presque pas d’erreurs individuelles, ont marqué plus de buts et auraient même pu égaliser contre la Russie en fin de match", analyse-t-il.

Selon cet observateur, après les deux bons matchs face au Panama et à la République Tchèque, la vision de l’équipe vietnamienne a changé : "La Russie a joué avec prudence contre le Vietnam en voyant la manière dont l’équipe s’est comportée dans ses deux derniers matchs de poule".

Les artisans du succès du Vietnam

Le gardien de but Hô Van Y est l’un des grands artisans de la réussite du Vietnam à la Coupe du monde de futsal 2021.
Photo : CTV/CVN

M. Giang, l’entraîneur de l’équipe, ne cache pas sa joie après la performance de ses poulains. "Aujourd’hui, toute l’équipe a joué avec une très grande détermination. Nous avons atteint notre objectif en figurant dans les meilleurs troisièmes des poules avec quatre points. Par rapport à la plupart des adversaires de la Coupe du monde, l’équipe vietnamienne pouvait être considérée comme la plus faible. Mais en regardant le passé, nous avions déjà réussi des grands matchs, en gagnant par exemple contre le Japon. Nous avons réédité un nouvel exploit. Je suis fier de mes joueurs".  Et de continuer : "Ce résultat est le fruit des efforts de toute équipe. Je dédie ce bon résultat à tous les supporters".

M. Giang est le premier entraîneur national à amener l’équipe vietnamienne de futsal en 8es de finale de la Coupe du monde. En plus d’adopter des tactiques judicieuses, il a construit un esprit courageux que tous les joueurs partagent, ce qui leur a permis de bien figurer dans la phase de groupes.

Parmi tous les joueurs, le gardien de but Hô Van Y, l’un des 10 meilleurs au monde en 2018, doit être particulièrement félicité, arrêtant un très grand nombre de tirs adverses. Son entraîneur le considère d’ailleurs comme l’un des grands artisans de la réussite du Vietnam dans cette compétition.

"Lors du premier match du groupe D, nous avons rencontré un adversaire très fort, le Brésil, c’était vraiment une difficile entrée en matière pour Van Y. Mais à travers les deux matchs suivants, contre le Panama et la République tchèque, Van Y est redevenu le rempart important que l’on connaît, permettant à ses coéquipiers de jouer l’esprit plus libéré", analyse-t-il.

S’exprimant après la qualification, le gardien Hô Van Y ne cache pas non plus sa joie : "C’est la première fois que je participe à la Coupe du monde de futsal. J’étais très heureux de me qualifier en 8es de finale avec mes coéquipiers. On a pu voir nos supporters dans les tribunes en Lituanie, nous encourageant avec enthousiasme et aidant toute l’équipe à avoir plus de motivation. Je les remercie chaleureusement. Je suis très fier d’être vietnamien".

Autre joueur important, le milieu de terrain Nguyên Van Hiêu, qui figure parmi les cinq meilleurs jeunes joueurs de cette Coupe du monde. Avec des jeunes aussi talentueux, le Vietnam aura une chance de faire encore mieux en 2024.

Pour l’heure, aucun lieu n’a encore été choisi pour accueillir la prochaine édition de la coupe du monde. Mais l’Inde, le Maroc, le Mexique, les États-Unis, le Guatemala et la Russie ont tous déjà manifesté leur intérêt.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.