05/07/2020 06:45
Musique folklorique, cuisine traditionnelle, hospitalité des Vietnamiens… Autant d’éléments qui nourrissent l’inspiration inépuisable du peintre et écrivain américain Dan Hambleton. Ses impressions particulières pour le pays émanent dans chacune de ses toiles exposées à Hanoï.
>>Jacky peint son Vietnam

Dan Hambleton à côté de ses œuvres. Photo : Phùng Minh/CVN

Récemment, les passionnés de peinture de la capitale ont eu l’occasion de contempler la beauté du pays à travers l’exposition intitulée "Le Vietnam dans mes yeux" de l’Américain Dan Hambleton à la Maison d’exposition de l’Association des beaux-arts du Vietnam, au 16, rue Ngô Quyên, à Hanoï. Il s’agissait d’une exposition privée d’un amoureux du Vietnam ayant réalisé de nombreuses belles œuvres sur le pays et ses habitants qui ont déjà été présentées aux États-Unis.

Affichant constamment un doux sourire, l’Américain aime se faire appeler Đan (de son vrai nom Dan) car cela lui donne l’impression d’être un "véritable Vietnamien". Tout a commencé il y a plusieurs années quand il enseignait pour la première fois l’anglais à des Vietnamiens résidant aux États-Unis. Il garde en mémoire de bons souvenirs sur leur convivialité et leur amabilité. En particulier, c’est lors d’une interprétation d’instruments traditionnels du Vietnam qu’il est tombé amoureux de sa culture originale. "Hormis la musique, la gastronomie vietnamienne est tout aussi extraordinaire !", a-t-il partagé.

Dan considère la peinture comme la passerelle qui le mène à des destinations magnifiques du pays. Il exprime son amour envers le Vietnam en paysages et représentations romantiques de la vie quotidienne. Rencontrer des habitants simples mais chaleureux, participer aux fêtes populaires, vivre et partager le quotidien de la population locale…, toutes ces expériences sont sources d’énergie et d’inspiration infinies qui nourrissent chaque jour son amour grandissant.

Inspiration à partir de petites choses

"Jeune fille".
Motifs colorés sur les vêtements des minorités ethniques dans les régions montagneuses, áo dài (tunique traditionnelle) charmants des lycéennes ou simples bà ba (veste à amples manches) des rurales du Sud, tous suscitent toujours son enthousiasme pour capturer et exprimer la beauté cachée des femmes vietnamiennes dans ses œuvres. Bien que Dan ait fréquemment visité le Vietnam, du Nord au Sud, chaque repas qu’il prend auprès des habitants locaux lui procure familiarité et chaleur, il se sent alors "comme à la maison". "Bien que la vie soit encore pleine de difficultés, tout le monde se soutient, se partage et s’encourage toujours. Le rire remplit chaque repas, suivi du thé vert. Au sein de la grande famille, chacun s’écoute, partage et respecte les personnes âgées. C’est une belle tradition de piété filiale que nous devrions tous suivre", a-t-il confié.

Sous l’objectif d’un artiste, Dan Hambleton désire raconter le Vietnam, sa culture et son peuple dans le langage de la peinture : le vert émeraude exprimant l’aspiration à la paix et l’espoir en un avenir brillant ; le rouge, l’orange et le jaune représentant l’intimité et la convivialité du peuple vietnamien ; et les couleurs sombres tels que le gris ou le marron retraçant le mystère et l’ancienneté de Hanoï millénaire.

Le peintre américain crée ainsi des œuvres où il dépeint son amour du Vietnam et qui reflètent ses souvenirs sur la vie paisible dans ce pays. Mais la passion seule ne suffit pas, de nombreuses heures de patience et d’observation minutieuse ont été nécessaires à la création des peintures comme Rue des railsPanorama du pont Long BiênJeune fille Thái, ou encore Heure du théJeu d’échecs, Maïs grillé

"Coupe de cheveux".

En admirant ses toiles, le spectateur peut ressentir le dur labeur de l’artiste, son sérieux mais surtout sa passion pour l’art. Dan espère pouvoir exposer ses toiles dans les galeries du monde afin de diffuser au mieux la tradition et la culture vietnamiennes aux amis étrangers.

Il ne cache pas son souhait de continuer à barouder un peu partout au Vietnam pour continuer à peindre de beaux paysages mais aussi à portraiturer les personnes qui croisent sa route et qu’il porte dans son cœur.

Thu Hà/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.