12/01/2018 23:09
>>Maroc : Marrakech, plus qu’une destination touristique, une expérience à vivre
>>La Banque mondiale accorde 402 millions de dollars de prêts au Maroc

La Banque mondiale anticipe une croissance de 3,1% en 2018 pour le Maroc. À moyen terme, le royaume devrait être capable d'accélérer sa croissance grâce à ses réformes, la bonne performance des industries nouvelles ou encore la reprise en Europe, rapporte jeudi 11 janvier le site L'Économiste. L'Économiste rapporte que le taux de croissance du Maroc, qui était de 4,1% en 2017, devrait s'établir à 3,1% en 2018 et 3,2% pour les deux années suivantes, citant des nouvelles projections de la Banque mondiale qui vient de publier ses "Perspectives économiques mondiales". Le ralentissement de la croissance marocaine est aussi le scénario anticipé par la majorité des institutions nationales, rappelle la même source. Le gouvernement table sur une croissance de 3,2% en 2018. Pour Bank Al-Maghrib (banque centrale), elle se limitera à 3% et devrait s'accélérer pour atteindre 3,6% en 2019. Pour la Banque mondiale, le Maroc fait partie des pays où l'activité est restée solide en 2017 en partie grâce à la production agricole.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Cat Dang, village de la laque le plus renommé du delta du fleuve Rouge

Hôi An, la destination la plus paisible et romantique du monde La chaîne de télévision CNN a récemment classé Hôi An parmi les 16 meilleurs sites de loisir et les 10 sites les plus romantiques du monde. Qu’est ce qui rend alors la vieille cité de Hôi An aussi attractive?