23/02/2019 21:13
Le groupe de la Banque mondiale (BM) est déterminé à continuer d'aider le Vietnam à développer ses infrastructures, a déclaré Makhtar Diop, vice-président de la BM pour les infrastructures, lors de sa première visite au Vietnam du 20 au 22 février.
>>Les localités s’engagent sur le développement durable du delta du Mékong
>>L’économie vietnamienne optimiste pour 2019
>>La Banque mondiale aide Hâu Giang dans le développement urbain

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) et  le vice-président de la Banque mondiale pour les infrastructures Makhtar Diop
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Makhtar Diop a indiqué que la croissance rapide du pays - de près de 7,1% en 2018 - nécessitait davantage d'investissements dans les infrastructures. La BM a estimé que les besoins du Vietnam en investissements d’infrastructures durables s'élèveraient à environ 25 milliards de dollars par an.

Le vice-président de la BM a déclaré que l'amélioration de l'efficacité de l'investissement public et la création de conditions propices à l'investissement privé étaient des facteurs importants pour relever les défis du développement des infrastructures.
                      
Au cours de sa visite, Makhtar Diop a eu des discussions effiaces avec les dirigeants du gouvernement, de l'Assemblée nationale, des ministères  des agences du Vietnam et des administrations locales, au cours desquels il a réaffirmé l’engagement du groupe de la BM à aider le Vietnam à mettre en œuvre son programme de développement des infrastructures. Il a ajouté que la BM peut apporter au Vietnam son expertise et son expérience internationale, tout en soulignant que les conditions économiques favorables au Vietnam offrent actuellement de bonnes opportunités pour accélérer les réformes.
                      
La BM est prête à fournir une assistance financière et technique au Vietnam, ainsi qu'à aider le pays à mobiliser des ressources du secteur privé pour développer d'importantes infrastructures, a déclaré Makhtar Diop. La BM a aidé le gouvernement vietnamien à mettre en place un environnement juridique efficace pour attirer la participation du secteur privé, notamment un cadre juridique complet sur le partenariat public-privé, à promouvoir le développement du secteur financier national et à garantir le bon fonctionnement des entreprises de l’État appartenant à l'infrastructure.

La BM a estimé que les besoins du Vietnam en investissements dans les infrastructures durables s'élèveraient à environ 25 milliards de dollars par an.
Photo: VNA/CVN

Le vice-président de la BM a également salué les efforts déployés par le Vietnam pour planifier et hiérarchiser les principaux projets d’infrastructures nationales tels que les autoroutes, les voies ferrées, les voies navigables, les transports urbains, le traitement des eaux usées et les infrastructures interrégionales servant le développement économique et faisant face aux nouveaux défis, notamment le changement climatique.

Au cours de sa visite, M. Makhtar Diop a rencontré les autorités de Hanoï pour discuter des besoins de la ville en matière de développement des infrastructures, en particulier des transports urbains. Il a visité des travaux d'infrastructure clés dans la ville portuaire de Hai Phong, dans le Nord du pays.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.