21/09/2016 21:59
La Banque du Japon (BoJ) a annoncé mercredi 21 septembre une série d'ajustements destinés à apporter davantage de flexibilité à sa politique monétaire, qui n'est pas parvenue pour l'heure à faire atteindre à l'inflation la cible de 2% trois ans après le lancement d'une vaste offensive.

>>Le gouvernement japonais valide un plan massif de relance
>>La Banque du Japon laisse inchangée sa politique monétaire
 

Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, lors d'une conférence de presse à Tokyo, le 29 juillet. Photo : EPA/VNA/CVN


À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes bondaissait de 1,83% en début d'après-midi, tandis que l'indice élargi Topix prenait 2,5%. Dans le même temps, le dollar montait à 102,63 yens, soit un yen de plus qu'en début de matinée.

La BoJ a dressé un bilan de son action sous l'égide du gouverneur Haruhiko Kuroda, arrivé au printemps 2013.
À cette occasion, elle a pris acte des effets secondaires de son action qui a tiré vers le bas les rendements des titres financiers à long terme.

"Un déclin excessif peut avoir un impact négatif sur l'activité économique en conduisant à une dégradation du moral" des consommateurs, a souligné la banque centrale. De ce fait, elle a décidé de réorienter sa politique ultra-accommodante dans le souci de "contrôler la courbe de rendement" des obligations.

Le taux d'intérêt négatif - une pénalité imposée aux banques qui déposent trop d'argent auprès de la banque centrale pour les inciter à prêter aux entreprises et aux particuliers - reste inchangé à -0,1%.

Mais le programme de rachats d'actifs, auparavant fixé à 80.000 milliards de yens (690 milliards d'euros) par an, pourra désormais fluctuer autour de ce montant.

La Banque du Japon poursuivra ces actions "aussi longtemps que nécessaire" pour parvenir à une inflation de 2%. Initialement censé être atteint en 2015, cet objectif semble aujourd'hui hors de portée alors que les prix à la consommation ont reculé ces derniers mois.

Les valeurs bancaires ont particulièrement apprécié cette annonce - Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG) montait de 7% -, les investisseurs étant soulagés du maintien à l'identique des taux négatifs et de ces mesures additionnelles qui devraient alléger la pression sur le secteur financier.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante