07/05/2020 18:00
La Banque d’Indonésie (BI) s'est engagée à tout mettre en œuvre pour soutenir l'économie nationale dans le contexte d’une croissance de 0,4% prévue au deuxième trimestre en raison de la pandémie de coronavirus.
>>COVID-19 : l'Indonésie commence à produire des kits de test rapide
>>L’Indonésie suspend les élections régionales en raison du COVID-19
>>L'Indonésie appelle à un "accès égal" aux médicaments pour les pays en développement

La Banque d’Indonésie. Photo : CTV/CVN

Le gouverneur de BI, Perry Warjiyo, a déclaré prévoir que la croissance du Produit intérieur brut (PIB) national augmenterait légèrement pour atteindre 1,2% au troisième trimestre et 3,1% au quatrième trimestre, ajoutant que la banque centrale pourrait abaisser ses prévisions de croissance à 2,3% pour toute l’année, après un taux de croissance au premier trimestre plus faible que prévu.

Les prévisions de BI reposent sur l'hypothèse que l'épidémie de COVID-19 atteindrait un pic en mai jusqu'à la mi-juin, les activités économiques commençant à se stabiliser au troisième trimestre. BI utilisera tous ses instruments pour stimuler l'économie, a déclaré son gouverneur aux journalistes lors d'une conférence de presse en ligne tenue le 6 mai.

À court terme, sa politique de taux d'intérêt donnera la priorité à la stabilité de la roupie, bien qu'il soit possible de baisser des taux d’intérêt, a-t-il ajouté. L'économiste de la Permata Bank, Josua Pardede, a déclaré que la croissance au deuxième trimestre pourrait se contracter après un taux de croissance au premier trimestre plus faible que prévu.

Si l'activité économique ne reprend pas d'ici le troisième trimestre, l'économie pourrait potentiellement croître de 0% à 1% cette année, a-t-il estimé. L’économie indonésienne a progressé de 2,97% en glissement annuel au cours des trois premiers mois de cette année, les dépenses des ménages et la croissance des investissements ayant ralenti au milieu de la flambée du COVID-19, a annoncé le 5 mai Statistiques Indonésie (BPS).

Ce chiffre est inférieur à un taux d’entre 4% et 4,7% prévu par le gouvernement indonésien, BI et Bloomberg. Depuis le début de l’année, BI a injecté un total de 503.800 milliards de roupies (33,38 milliards de dollars) de liquidités supplémentaires dans les banques et le système financier pour les aider à amortir les impacts économiques de l'épidémie de coronavirus et à renforcer la roupie.

Sur le plan budgétaire, le gouvernement a alloué 436,1 billions de roupies, principalement pour les dépenses de santé, la sécurité sociale, ainsi que des assistances pour les travailleurs licenciés, entre autres.

Le COVID-19 a retardé les efforts indonésiens d’élimination de la pauvreté pendant une décennie, a déclaré le 6 mai la ministre indonésienne des Finances Mulyani Indrawati, après que les élections régionales aient été reportées par crainte de la propagation du coronavirus. La ministre a déclaré au Parlement que deux millions de personnes avaient perdu leur emploi au cours des six dernières semaines.

Toutes nos réalisations en matière de réduction de la pauvreté entre 2011 et 2020 sont inversées, a-t-elle souligné. Selon le bilan actualisé à 21h00 le 6 mai, le COVID-19 a causé 895 décès en Indonésie qui connaît le taux de mortalité du coronavirus le plus élevé en Asie de l'Est en dehors de la Chine.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).