14/06/2019 17:26
La Banque nationale suisse (BNS) a annoncé jeudi 13 juin qu'elle abandonnait le Libor comme point de référence et optait pour son propre taux directeur, tout en maintenant comme attendu sa politique monétaire accommodante.
>>Fraude fiscale: UBS condamnée à la plus lourde peine prononcée en France
>>Fraude fiscale: jugement à Paris pour le géant bancaire suisse UBS

La Banque nationale suisse. Photo: AFP/VNA/CVN

Le Libor à trois mois lui servait jusqu'à présent de point d'ancrage pour mettre en œuvre sa politique monétaire. "La Banque nationale introduit aujourd'hui son propre taux directeur (taux directeur de la Banque nationale suisse - BNS). Désormais, elle prend et communique ses décisions de politique monétaire en fixant le niveau de ce taux", a-t-elle indiqué dans un communiqué.


Ce changement technique s'explique par le fait que "l'avenir du Libor n'est pas assuré", a-t-elle poursuivi, dans la mesure où le régulateur britannique a annoncé sa suppression progressive d'ici fin 2021.

Le Libor, soit "London Interbank Offered Rate" a été au cœur d'un scandale autour de sa manipulation par des grands établissements financiers. Ce taux interbancaire a longtemps servi de référence dans le monde de la finance, avec une incidence sur une masse énorme de produits financiers, dont certains prêts aux ménages et aux entreprises.

Plusieurs affaires de manipulations ces dernières années ont toutefois terni sa réputation, ce qui avait amené la banque nationale suisse à engager une réflexion pour déterminer par quel taux le remplacer pour servir de point de base à sa politique monétaire.

Sa politique monétaire reste cependant inchangée. La BNS continue d'appliquer un taux d'intérêt négatif de -0,75% aux dépôts que doivent lui confier les banques et institutions financières, l'objectif étant de lutter contre la surévaluation du franc suisse.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle