23/09/2019 22:34
La baie de Ha Long dans la province septentrionale de Quang Ninh, est l'une des attractions les plus populaires en Asie, selon le journal quotidien de langue anglaise basé à Hong Kong, South China Morning Post (SCMP).

>>Nouvelle expérience de découvrir la baie de Ha Long en hélicoptère 
>>La baie d'Ha Long parmi les merveilles naturelles du monde
 

La baie de Ha Long. Photo: VNA/CVN


Selon le journal, la baie d’Ha Long, patrimoine naturel mondial par l'UNESCO de la province de Quang Ninh, se classe au cinquième rang dans le top des 10 plus belles gemmes d’Asie, laquelle est dominée par la Grande Muraille de Chine.


Environ 5,2 millions d'étrangers ont visité la baie d'Ha Long l'année dernière, en hausse de 22% par rapport à l'année dernière, représentant 30% du nombre de touristes étrangers au Vietnam avec 15,6 millions d'arrivées.


La hausse du nombre de touristes étrangers en baie de Ha Long s’explique notamment par l’amélioration des infrastructures qui ont facilité la circulation des touristes étrangers, selon la SCMP.


Le Mont Fuji (Japon) occupe la deuxième place dans le top 10, suivi de la Cité interdite (Chine) et du Taj Mahal (Inde). Figurent également dans le top 10, le mont Everest au Népal et Tibet, Angkor Wat (Cambodge), l'île de Komodo (Indonésie), l’ancien Palais royal de Bangkok (Thaïlande) et la Perle de l'Orient à Shanghai.


La baie de Ha Long se trouve dans la province de Quang Ninh, au Nord-Est du Vietnam, à environ 170 km à l’est de la capitale Hanoï. Elle s’étend sur plus de 1.500 km2 et est caractérisée principalement par ses nombreux îlots disséminés un peu partout.

La baie de Ha Long et ses quelque 1.600 îles et îlots sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994. Élue parmi les sept Nouvelles Merveilles de la nature, elle regorge de légendes, de culture mais aussi de paysages magnifiques.

Elle est le théâtre de nombreux mythes dont deux principaux. Selon la légende vietnamienne la plus connue, sous le règne des premiers rois Hùng (fondateurs de la nation), vivait sur le littoral un dragon énorme plus grand encore que le Vietnam. Jaloux de sa grandeur, les quatre esprits du fleuve Rouge décidèrent de s’allier avec les humains pour l’attaquer. Le dragon, méfiant, leur lança un grand jet de flammes, son souffle était si puissant que tous demeurèrent pétrifiés pour l’éternité. Fière de cette victoire, le dragon gravit la plus haute montagne au Nord et plongea dans le golfe du Tonkin. La collision fut tellement forte que le dragon fit jaillir monts et crevasses rocheuses et créa ainsi le paysage de la baie de Ha Long.

La deuxième légende, la plus connue, raconte l’histoire d’une mère dragon qui serait venue au secours de Vietnamiens attaqués par des monstres marins. Pour les défendre, la dragonne cracha des bijoux et des joyaux en perle et jade dans la baie. Après la victoire, les projectiles se changèrent en îlots.

La baie de Ha Long fut le théâtre de plusieurs batailles, mais avant cela, elle fut habitée par l’homme depuis la préhistoire. Les découvertes archéologiques ont permis d’établir l’apparition des première traces humaines à partir de 4.000 ans avant notre ère.

Ce site a été marqué par plusieurs invasions chinoises, toutes mises en échec, la plus connue étant celle de 1288, repoussée par l’ingénieux général Trân Hung Dao qui eut l’idée de planter des pieux en bois à des endroits stratégiques sur le fleuve Bach Dang (à 40 km à l’ouest de la baie). Grâce à ce procédé, l’armée vietnamienne, pourtant moins nombreuse, sortit victorieuse de cette bataille. En souvenir, la caverne où se déroula la bataille est aujourd’hui connue sous le nom de Hang Dâu Gô (la caverne des bouts de bois), sur l’île homonyme.

Durant la guerre du Vietnam, la baie fut aussi utilisée pour ses reliefs stratégiques. Beaucoup de ses voies de navigation furent minées par les Américains.

Avec une histoire et des paysages aussi riches, la baie attire des  millions de touristes chaque année.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

À la découverte du monastère zen Truc Lâm Tây Thiên  Le monastère zen Truc Lâm Tây Thiên, l’un des trois plus grands au Vietnam, se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de la capitale Hanoï.