22/08/2020 21:14
La Banque asiatique de développement s’est engagée à doubler les engagements de prêt à l’Indonésie cette année pour faciliter la reprise économique de l’un de ses plus grands pays clients.
>>La BAD accordera un prêt de 1,5 milliard d’USD à la Thaïlande
>>Le Cambodge pourrait perdre des centaines de millions d'USD d'envois de fonds en 2020

Le siège de la Banque asiatique de développement à Manille (Philippines).

Photo : BAD/CVN
 
La Banque asiatique de développement (BAD), basée à Manille (Philippines), a engagé d'un à deux milliards d'USD chaque année pour l'Indonésie, principalement dans des projets d'infrastructures, en particulier  énergétiques, a informé le 19 août le directeur de la BAD, Winfried F. Wicklein.

Mais en cette période de COVID-19, la BAD intensifie son soutien et le doublera cette année, a-t-il déclaré lors d'un webinaire organisé par la société publique d'énergie géothermique PT Geo Dipa Energi et l'Agence de garantie du financement des infrastructures PT Penjaminan Infrastruktur Indonesia (PII).

Cependant, M. Wicklein a également appelé le gouvernement indonésien à investir dans les énergies renouvelables dans le cadre de ses plans de relance économique. La BAD soutient particulièrement l'énergie géothermique, le considérant comme élément idéal pour stimuler une croissance uniforme dans ce pays.

La BAD, un financier de premier plan de projets géothermiques en Indonésie, a récemment approuvé 300 millions d'USD pour agrandir des centrales géothermiques à Dieng, dans la province de Java central, et à Patuha, dans celle de Java occidental.

La géothermie aidera non seulement à reconstruire de façon plus verte, mais elle créera plus d'emplois que d’autres sources d'énergie conventionnelles, a déclaré Wicklein.

La BAD s'ajoute à une liste d'organisations, notamment l'Agence internationale de l'énergie (AIE) basée à Paris et l'Institut pour la réforme des services essentiels (IESR) de Jakarta, qui ont explicitement appelé le gouvernement indonésien à investir dans une reprise économique verte.

L’Indonésie, qui détient les plus grandes réserves géothermiques connues au monde, n’a exploité l’année dernière que 8,9% de son potentiel géothermique total de 23,9 gigawatts, selon les données officielles.
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Tiên Giang, tourisme fluvial dans le delta du Mékong Favorisée par la nature, la province de Tiên Giang, à 70 km de Hô Chi Minh-Ville, est le lieu de convergence de trois zones écologiques, l'écorégion d'eau douce alluviale, celle de la mangrove et des zones humides du Dông Thap Muoi.