07/02/2020 23:12
La Banque asiatique de développement (BAD) a approuvé un financement de 2 millions de dollars pour soutenir les efforts visant à freiner la propagation du nouveau coronavirus.
>>La vigilance s’accroît pour faire face au 2019-nCoV
>>Le Vietnam a réussi à cultiver et à isoler les souches du nCoV

Dans la ville de Wuhan (province de Hubei, Chine), un hôpital de fortune de 1.000 lits construit en dix jours a accueilli le 4 février ses premiers malades.
Photo : AFP/VNA/CVN


Les fonds viendront compléter une assistance technique régionale en cours et renforceront la capacité de réponse au Cambodge, en Chine, au Laos, au Myanmar, en Thaïlande et au Vietnam, a indiqué la banque dans un communiqué publié vendredi 7 février.

Les fonds seront utilisés pour améliorer l’investigation et la surveillance de l’épidémie, y compris dans les zones rurales, et renforcer la résilience des systèmes de santé et la capacité de riposte à l’épidémie, y compris le soutien à la fourniture d’équipements de diagnostic et de laboratoire pour des tests rapides.

"La BAD a fait ses preuves dans la fourniture d’un soutien rapide et ciblé à nos membres dans les situations d’urgence", a déclaré le président de la BAD, Masatsugu Asakawa.

La banque est prête à fournir une assistance supplémentaire selon les besoins, a-t-il affirmé.

La banque collabore étroitement avec les responsables de l’Organisation mondiale de la santé et les experts régionaux pour identifier les domaines pour des réponses coordonnées et une éventuelle aide financière supplémentaire pour faire face à la flambée du virus, a-t-elle indiqué.

Les économistes de la banque étudient l’impact de l’épidémie du virus sur les économies de la région, y compris par des canaux tels que le tourisme, la consommation, le commerce et les chaînes d’approvisionnement, a ajouté la banque.

L’OMS a annoncé le 30 janvier que le coronavirus apparu en Chine et qui s’est étendu à plusieurs pays dans le monde constitue "une urgence de santé publique de portée internationale".

L’épidémie de pneumonie virale a contaminé 31.161 personnes en Chine continentale dont 636 mortellement, selon un dernier bilan officiel. Dans le reste du monde, 240 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires dont deux mortels, à Hong Kong et aux Philippines. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).