21/05/2018 10:17
Deux jours après le report du match initial vendredi 18 mai à cause d'incidents à proximité du Stade François-Coty, et au terme d'un match fou, l'AC Ajaccio a finalement remporté le barrage de L2 dimanche 20 mai face au Havre, au bout du suspense.
>>Ligue 1: Lyon conforté, Lille revigoré, Metz condamné
>>Ligue 2 : Nîmes colle au train de Reims

L'attaquant de l'AC, Ajaccio Ghislain Gimbert (gauche,) à la lutte avec le défenseur du Havre, Denis Bain, lors du match de barrage de Ligue 2 entre les deux équipes, le 20 mai à Ajaccio. Photo: AFP/VNA/CVN

L'histoire de la Ligue 2 retiendra le score d'un match échevelé, marqué par quatre expulsions (deux dans chaque camp): 1-1 à la fin du temps réglementaire, 2-2 après prolongations, 5 tirs au but à 3. Le club corse ira affronter mercredi 23 mai et dimanche 27 mai le Toulouse FC (18e de Ligue 1) en matches aller et retour.

Vendredi 18 mai, le car des joueurs normands avait été caillassé et bloqué par des supporters ajacciens, à son arrivée au stade, ce qui avait entraîné le report de la rencontre. Dimanche 20 mai, le match a été électrique entre les deux équipes, comme on pouvait s'y attendre, et il s'est achevé à 9 contre 9. Partis sur un rythme élevé, les Ajacciens prenaient l'avantage par Ghislain Gimbert, décalé par Moussa Maazou et dont la volée trouvait la lucarne havraise (1-0, 16e). Un but qui ponctuait logiquement la domination ajaccienne.

Les Havrais allaient revenir dans la partie au moment où l'on s'y attendait le moins: parti dans le dos de la défense, le capitaine Alexandre Bonnet évitait le gardien corse, Jean-Louis Leca, et servait l'attaquant Jean-Philippe Mateta qui remettait les pendules à l'heure (1-1, 36e). Plus aucun but n'était inscrit dans le temps réglementaire, avant des prolongations marquées par une pluie de cartons rouges. Mathieu Coutadeur, côté ajaccien, prenait le premier le chemin des vestiaires (108). Puis un autre but de Mateta, sur penalty, redonnait l'avantage au Havre (1-2, 111e), mais était suivi de longues échauffourées provoquées par le "chambrage" de l'attaquant havrais. Conséquence immédiate, Mateta et son coéquipier Denys Bain, ainsi que le Corse Joris Sainati, étaient expulsés en même temps, tous les trois (113).

D'une frappe limpide, tendue, imparable, le milieu de terrain guinéen de l'ACA, Mady Camara remettait à nouveau les deux équipes à égalité (2-2, 120e). Il fallait alors avoir recours aux tirs au but pour départager les deux équipes. À ce jeu, aucun Ajaccien ne tremblait. Leca sortait le tir au but de Zinedine Ferhat et Gimbert, sur la dernière tentative ajaccienne, envoyait les Corses en barrage d'accession dans l'élite.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.