18/10/2021 11:43
L'Olympique de Marseille a retrouvé son punch pour battre Lorient (4-1) et s'emparer de la troisième place, dimanche 17 octobre pour la 10e journée de Ligue 1, où Saint-Étienne s'englue à la dernière place après la correction reçue à Strasbourg (5-1).
>>L1 : Adil Rami, la fin d’une longue attente à Troyes ?
>>Ligue 1 : Paris SG s'impose encore sur la fin

Boubacar Kamara (centre) est enlacé par Mattéo Guendouzi sous le regard de William Saliba après avoir ouvert le score pour l'OM contre Lorient au Stade Vélodrome, le 17 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après deux défaites de rang, l'OM a relancé son tourbillon offensif pour dérouter les "Merlus" et pousser du podium Nice, surpris à Troyes (1-0).

Boubacar Kamara, enfant du club, Dimitri Payet, "Marseillais à vie", et Mattéo Guendouzi, le nouveau chouchou du Vélodrome, ont été les principaux acteurs du dernier adieu à l'ancien président Bernard Tapie.

Parmi tous les hommages du stade, un visage du "Boss" dessiné par un tifo de tout le virage Sud, accompagné des trois bandes bleues du maillot de la finale de Ligue des champions remportée en 1993 et de l'étoile.

Fautif sur le premier but, où sa perte de balle s'est terminée plus loin par un penalty transformé par Laurienté, "Bouba" Kamara a lui-même égalisé.

Mattéo Guendouzi a inscrit un but (56), et provoqué le quatrième but marseillais, inscrit contre son camp par Mendes (90e+1) et Dimitri Payet donné ses deux premières passes décisives de la saison (il a aussi marqué 5 buts), sur le premier but de Guendouzi et pour le premier but de la saison d'Arkadiusz Milik (84e).

Rami "encore debout" 

Marseille revient à une longueur de Lens (2e), battu à Montpellier (1-0) dans un match très spectaculaire, et à dix de l'intouchable leader, le Paris Saint-Germain, qu'il reçoit dans une semaine pour un "Clasico" de feu.

Mais l'équipe de Jorge Sampaoli double Nice, tombé à Troyes, où le Gym et l'OM se retrouveront dans dix jours pour un match à rejouer sur terrain neutre, après les incidents qui avaient empêché la rencontre de se terminer.

Un jet de projectile sur un joueur lorientais a réveillé des mauvais souvenirs, mais après une intervention de l'arbitre, Antony Gauthier, et une annonce du speaker, il n'y a plus eu d'autre incident.

Le fond du classement étant aussi très serré, Troyes a fait une excellente opération, avec le retour en L1 d'Adil Rami, qui a remplacé Oualid El Ajjam, blessé (27e).

"Je suis encore debout, je suis un 4x4 ! a rigolé le champion du monde. J'ai fait le +taf+, on a fait le +taf+ avec cette première victoire à domicile. Ce sont trois points super importants pour l'équipe."

Un but d'entrée de Mama Baldé (4e) a suffi à l'Estac, qui profite du nul de Brest (18e) à domicile contre Reims (1-1) et surtout des défaites des deux derniers.

Les Girondins ont 140 ans 

La joie des joueurs de Bordeaux sur le but de Hwang Hui-jo contre Nantes au Matmut Atlantique, le 17 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Saint-Étienne, toujours dernier, a vécu un calvaire à Strasbourg, où Zaydou Youssouf a marqué contre son camp (38e) avant d'être exclu (44e) pour un vilain tacle sur Ludovic Ajorque.

La position de l'entraîneur Claude Puel est menacée après ce nouvel échec. L'ASSE n'a pas remporté un seul match cette saison.

Brest aussi est toujours sans victoire, mais la magnifique volée de 25 mètres de Franck Honorat (73e) lui a évité une défaite à domicile contre Reims, qui avait ouvert le score par Wout Faes (11e).

Comme les Verts, Metz (19e) a coulé, face à Rennes (3-0).

À Saint-Symphorien, Gaëtan Laborde a conforté sa place de meilleur buteur de Ligue 1 avec un bijou de septième but, d'une talonnade décroisée.

Son jeune partenaire ghanéen, Kamaldeen Sulemana (19 ans) a aussi réussi un but délicieux, enchaînement petit-pont et frappe de l'extérieur sous la barre.

Le but de Hwang Hui-jo est magnifique aussi, pour les 140 ans des Girondins de Bordeaux, qui jouaient exceptionnellement avec un maillot grenat à scapulaire doré.

Le Sud-Coréen a ouvert le score d'une somptueuse frappe enroulée (61e) ressemblant à celle de Karim Benzema contre l'Espagne. Mais sa sortie sur blessure a coûté très cher aux Girondins, Nantes ayant égalisé par Pedro Chirivella (74e) pendant qu'il se faisait soigner.

Laborde, Kamaldeen, Honorat ou Hwang, c'était la journée des buts spectaculaires.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.