18/01/2021 14:58
Surpris 1-0 par Metz, Lyon a abandonné le fauteuil de leader de L1 à Paris et Lille, vainqueur in extremis de Reims (2-1) dimanche 17 janvier lors d'une 20e journée heureuse pour Rennes et frustrante pour Saint-Étienne, décimé par le COVID-19.
>>L1 : Lyon finit 2020 en tête devant Lille et Paris, Nîmes dernier
>>L1 : Paris bute sur le leader Lille, accident mortel à Lorient

L'attaquant belge de Metz, Aaron Leya Iseka (droite), marque le seul but de la rencontre à Lyon, en Ligue 1, le 17 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Cruel scénario pour l'OL ! Karl Toko Ekambi a rugi de plaisir à la 74e minute mais son but a été annulé après recours à la vidéo pour un hors jeu d'un coéquipier. L'arbitre Stépanie Frappart n'a en revanche rien eu à signaler sur le contre victorieux d'Aaron Leya Iseka à la 91e minute.

Battus pour la seconde fois de la saison seulement, les demi-finalistes de la dernière Ligue des champions comptent deux longueurs de retard sur le Paris SG et Lille. Mais ils disposent d'une confortable avance sur leurs poursuivants Monaco et Rennes, quatrième et cinquième à l'issue du week-end.

Défait samedi 16 janvier par le mal-classé Nîmes, l'Olympique de Marseille (6e) aura l'occasion de se rapprocher du peloton de tête à l'occasion de la réception de Lens mercredi 20 janvier pour le premier de ses deux matches en retard.

En attendant, la contre-performance de Lyon fait les affaires des Lillois qui ont dompté Reims avec un but à l'arraché de Jonathan David (90e+1) dans le temps additionnel. "On a poussé jusqu'au bout", a savouré l'attaquant canadien.

Rennes a suivi la cadence des candidats aux places européennes en renversant Brest (2-1), rival breton qui n'a pas su tenir l'avantage obtenu très tôt. Benjamin Bourigeaud a égalisé et Clément Grenier, l'homme en forme du moment, a offert à Rennes la victoire sur penalty en seconde période.

"On connaît la valeur de ces trois points ici, où beaucoup d'équipes se sont cassé les dents", a savouré l'entraîneur Julien Stéphan en pointant "un 7e match sans défaite et une première victoire en 2021".

Saint-Étienne "fier et déçu

Le défenseur Paul Baysse marque le 2e but pour Bordeaux lors du match de Ligue 1 à Nice, le 17 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

 


La victoire a été plus nette pour Bordeaux qui, malgré l'absence de son N°10 Hatem Ben Arfa, a coulé 3-0 une équipe de Nice en pleine crise, après un cinquième match sans victoire depuis mi-décembre.

"J'ai l'impression qu'on fait un pas en avant, deux en arrière", a soupiré l'entraîneur des Aiglons, Adrian Ursea, appelant à "ne pas paniquer".

Les Girondins sont huitièmes avec un point d'avance sur Lens, qui a neutralisé Nantes à la Beaujoire (1-1).

Les Canaris ont longtemps pensé offrir à Raymond Domenech une première victoire depuis son arrivée fin décembre. Mais ils ont dû se contenter d'un troisième match nul d'affilée après l'égalisation tardive de Gaël Kakuta.

"C'est frustrant, pas agaçant", a tempéré l'ancien sélectionneur des Bleus, refusant d'agiter "le drapeau de la peur" alors que des ultras s'étaient de nouveau rassemblés avant le match pour conspuer le président Waldemar Kita.

Le verre à moitié plein ? Nantes, invaincu en 2021, ne perd plus. À moitié vide ? Nantes, qui a "perdu deux points" selon le défenseur Nicolas Pallois, ne gagne plus depuis onze matches. Au classement, le FCNA est à portée de fusil du barragiste nîmois et un point derrière Saint-Étienne (16e).

À Strasbourg, où ils ont perdu de justesse (1-0), les Verts ont vécu un drôle de dimanche 17 janvier, sans leur entraîneur Claude Puel, son staff et une dizaine de joueurs habituels, tous touchés par le COVID-19 et contraints de rester à la maison.

Le responsable technique du centre de formation Laurent Huard, "très fier" mais "vraiment déçu" par le résultat, a dirigé une équipe complétée par des réservistes et des jeunes, avec sept titulaires sur onze formés au club, et aucun gardien en cas de blessure du titulaire Jessy Moulin !

Saint-Étienne a failli surprendre son hôte d'entrée avec un penalty obtenu par le jeune Aïmen Moueffek, 19 ans, mais l'expérimenté Ryad Boudebouz l'a manqué (10e). Ludovic Ajorque n'a pas laissé passer sa chance (29e) et permis aux Alsaciens d'empocher une troisième victoire d'affilée.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.