26/10/2020 10:28
Lille, accroché à Nice (1-1), a laissé au Paris SG la première place de Ligue 1 tandis que Lyon a étrillé une inquiétante équipe de Monaco (4-1), dimanche 25 octobre en clôture d'une 8e journée amputée de Lens-Nantes, première rencontre reporté à cause du COVID-19 depuis le mois d'août.
>>L1 : Lille, de multiples armes offensives pour retrouver le fauteuil de leader
>>L1 : Lille roi du Nord et nouveau leader, Lyon enfin vainqueur

L'attaquant turc de Lille, Burak Yilmaz (droite), accroché par le défenseur brésilien de Nice, Robson Bambu, le 25 octobre  à Nice.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le choc des deux pensionnaires de Ligue Europa sur la Côte d'Azur s'est résumé à une opportunité manquée pour le Losc, seul club français engagé en Coupe d'Europe à s'être imposé cette semaine.

Alors que les hommes de Christophe Galtier pouvaient reprendre au PSG la tête du classement en cas de victoire, ceux-ci n'ont pu faire mieux qu'un match nul, grâce à l'égalisation de Burak Yilmaz (58e) après un but de Kasper Dolberg (50e).

"On peut être frustré bien sûr, mais quelques fois, il faut accepter et ne pas faire la fine bouche", s'est satisfait le technicien lillois après une rencontre équilibrée et animée.

Avec 18 points, les Lillois ne sont doublés qu'à la différence de but par Paris, vainqueur 4-0 de Dijon samedi 24 octobre. Les Niçois restent dans le top 5, derrière Rennes et Marseille, avec 14 points.

C'est une unité de plus que l'OL, que les Lillois retrouveront lors de la 9e journée : les Lyonnais (6es) ont en effet enchaîné une deuxième victoire d'affilée avec un Memphis Depay toujours très précieux - et buteur - et un Karl Toko Ekambi auteur d'un doublé dans un Parc OL contraint au huis clos par les mesures de couvre-feu.

Le duel de clôture du week-end a vite tourné court grâce au jeu rapide des Rhodaniens, incroyablement à l'aise pour naviguer dans une défense monégasque aux abois. L'entraîneur de l'ASM Niko Kovac, englué en cœur de classement (12e, 11 pts), a du pain sur la planche pour retrouver le top 5...

Première victoire rémoise 

L'attaquant de Lyon, Memphis Depay (gauche), échappe au milieu de Lyon, Florentino Luis, le 25 octobre à Décines-Charpieu.
Photo : AFP/VNA/CVN

Longtemps en lice pour ce top 5 en début de saison, Montpellier vit lui aussi un calvaire depuis sa dernière victoire fin septembre : vite réduits à neuf contre onze après notamment un très mauvais geste de Damien Le Tallec plus tôt dans la journée, les hommes de Michel Der Zakarian ont sombré face aux Rémois de Boulaye Dia (4-0), auteur d'un triplé et nouveau co-meilleur buteur de L1.

Pour les Champenois, le grand moment de l'après-midi aura tout de même été la somptueuse bicyclette de Nathanael Mbuku (18 ans) sur le troisième but, offrant à Reims une première victoire cette saison qui fait du bien au 19e de Ligue 1 (5 points).

À Bordeaux, la rencontre a mis plus longtemps à se décanter pour la deuxième titularisation intéressante d'Hatem Ben Arfa. Mais Jimmy Briand, auteur de son 100e but en Championnat, a débloqué le match sur penalty contre Nîmes (2-0), permettant aux Girondins de pointer à la 9e place avec 12 points.

Les Verts dans le dur 

Plus bas dans le classement, Strasbourg avait grandement besoin d'un succès à Brest, après six défaites en sept matches de Championnat. L'attaquant Habib Diallo a prouvé qu'il sera peut-être la bonne pioche du mercato alsacien, avec un 2e but (et une passe décisive) pour sa 2e apparition avec son nouveau club, victorieux en Bretagne 3-0.

Comme Strasbourg, Saint-Étienne restait sur trois défaites de suite. Mais les Verts, minés par les absences et forcés d'aligner de nombreux jeunes, ont coulé encore plus bas, sur le terrain de Metz (2-0). Les Mosellans passent devant l'ASSE en milieu de classement.

La 8e journée a été frappée par la pandémie avec, pour la première fois depuis le mois d'août, une rencontre touchée de plein fouet par le coronavirus : Lens-Nantes, initialement prévue à 13h00 dimanche 25 octobre mais reportée à cause de 11 joueurs testés positifs à Lens.

Le week-end a enfin été marqué par les hommages adressés à Samuel Paty, le professeur d'histoire décapité en pleine rue il y a quelques jours, et à Bruno Martini, l'ancien gardien international de l'AJ Auxerre décédé cette semaine, à 58 ans.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2020" couronné de succès

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.