23/11/2019 16:50
Le Paris SG a maîtrisé Lille (2-0), vendredi 22 novembre en Ligue 1, même si Neymar a passé une soirée frustrante. Mais avec le retour de son Brésilien, et celui de Kylian Mbappé, le leader semble prêt pour le choc au Real Madrid en Ligue des champions, mardi 26 novembre.
>>L1 : Marseille gagne le choc, Saint-Étienne continue d'avancer
>>L1 : victoire "à l'argentine" pour le Paris SG à Brest

La star brésilienne du PSG, Neymar, contre Lille, le 22 novembre au Parc des Princes.
Photo : AFP/VNA/CVN

Si la capitale s'attendait à danser la samba avec le retour de son N°10, c'est bien au rythme du tango argentin qu'il continue d'avancer en tête du Championnat. Comme à Brest avant la trêve (2-1), Mauro Icardi (17e) et Angel di Maria (31e) ont marqué pour faire passer à leur équipe une soirée plutôt tranquille, malgré la pluie et la défense à cinq lilloise qui laissaient entrevoir le contraire.

Porté deux joueurs frais, car absents de leur sélection, le style albiceleste est moins flamboyant, mais plus efficace, à l'image du "Goleador" qui a inscrit son 10e but en 11 rencontres, sur son tout premier ballon dans la surface, à l'affût d'une erreur de José Fonte.

Cette action résume tout ce qu'il a manqué à Lille : sans leur buteur Victor Osimhen, suspendu, ni Jonathan Bamba, malade, les Dogues ont cruellement manqué de réalisme (2e, 9e, 76e, 82e, 84e) pour punir les quelques errances parisiennes, notamment en seconde période.

L'attaquant du PSG, Kylian Mbappé (droite), face au défenseur portugais de Lille. Jose Fonte, le 22 novembre au Parc des Princes.
Photo : AFP/VNA/CVN

Incapable de gagner à l'extérieur cette saison, dernier de sa poule de C1, la jeune formation de Christophe Galtier, fragile 7e de L1, a reçu des leaders une leçon d'opportunisme. Neymar, lui aussi, pourrait s'en inspirer. Pour son retour, le Brésilien a laissé aux vestiaires le grand sourire qu'il a pris l'habitude d'afficher à l'entraînement. Mais, en mode compétition après plus d'un mois d'absence, il a peut-être livré son pire match de la saison.

Mbappé entre 

Nerveux, souvent à réclamer des fautes à l'arbitre, le N°10 a plus enchaîné les balles perdues que les gestes d'éclat, même si le Parc des princes s'est régalé de sa talonnade... qu'un Lillois a interceptée. Il est rentré directement aux vestiaires à son remplacement (63e), la tête basse.

"Je ne suis pas inquiet pour lui. Il a manqué six semaines. Il a besoin de temps pour être décisif, pour retrouver le rythme", l'a défendu son entraîneur Thomas Tuchel, qui n'a pas vu son maître à jouer regagner directement la douche: "On va en parler en interne."

Mais, après les blessures à répétition qui ont fait rater au maestro plus d'un match sur deux depuis son arrivée en 2017, l'essentiel était ailleurs pour le PSG, déjà tourné vers Madrid. "Ney" a joué sans gêne, et c'est une bonne nouvelle pour Tuchel qui pourra compter sur une équipe au quasi grand complet.

Kylian Mbappé, autre grande interrogation pour ce déplacement après qu'un virus l'a privé d'entraînement jusqu'à jeudi 21 novembre, a laissé entrevoir un bel état de forme sur la demi-heure qu'il a jouée. Le prodige aurait même pu marquer sur sa première occasion (68e).

Le gardien Keylor Navas, qui a soigné durant la trêve des douleurs aux adducteurs, a lui été très bon. Thomas Meunier, de retour de blessure, a joué une heure aussi. Il n'a manqué à la fête que Marco Verratti, blessé, et Edinson Cavani, qui a raté sa chance de marquer (90e) après son entrée à la 78e. Mais les occasions ne manqueront pas pour eux de briller.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Des mesures visant à revitaliser le tourisme vietnamien Des experts se sont réunis lors de la session plénière du Sommet du tourisme du Vietnam 2019 qui s'est tenu à Hanoï le 9 décembre pour discuter des mesures visant à aider le tourisme vietnamien à s'envoler dans l'avenir.