26/05/2021 11:28
Un titre et puis s'en va : Christophe Galtier a annoncé mardi 25 mai son départ de Lille. Après avoir offert dimanche 23 mai aux Dogues un très inattendu quatrième titre de champion de France, le Marseillais est un entraîneur très convoité.
>>L1 : explosion de joie à Lille, malgré le couvre-feu, pour le sacre du Losc
>>L1 : Lille sacré champion devant le Paris SG

L'entraîneur de Lille, Christophe Galtier, fête le titre de champion de France à l'issue du match à Angers, le 23 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

"J'ai tout simplement l'intime conviction que j'ai fait mon temps ici", a expliqué le technicien dans une interview au quotidien L'Équipe, deux jours après avoir décroché le titre et 24 heures à peine après des célébrations qui ont réuni des milliers de supporters dans les rues de Lille.

"J'ai pris ma décision. J'ai informé mon président, Olivier Létang, après l'avoir beaucoup écouté ce matin (mardi 25 mai), que j'allais quitter le Losc", a-t-il ajouté.

Pour justifier sa décision, l'ancien entraîneur de Saint-Étienne, aux commandes du Losc depuis décembre 2017, a indiqué ne pas vouloir "tomber dans une routine", assurant qu'il aurait fait le même choix sans la nouvelle donne financière du club nordiste, qui a changé de propriétaire lors de la trêve hivernale.

"La qualité de l'effectif de la saison prochaine ou la situation économique du club ne sont pas liées à mon départ. C'est lié à moi-même. Sur les quatre dernières saisons, je sens que c'est le moment", a poursuivi Galtier, dont l'hypothèse d'un départ était évoquée depuis plusieurs semaines.

Meneur d'hommes 

Arrivé dans le Nord fin 2017 pour prendre la suite de l'Argentin Marcelo Bielsa alors que Lille était 18e, Galtier a donné un nouvel élan au club pour le propulser sur la plus haute marche du podium de Ligue 1 en trois saisons et demie, détrônant le Paris SG et offrant au club le quatrième titre de champion de France de son histoire.

À 54 ans, le coach, tout juste élu par ses pairs meilleur entraîneur de la saison, a vu sa cote monter en flèche grâce à son parcours lillois, au point d'être devenu l'un des techniciens français les plus prisés.

Deuxième lors de sa première saison complète puis quatrième lors de la suivante, arrêtée en raison de la pandémie de COVID-19 alors que le club était dans une bonne dynamique, il s'est distingué par ses talents de meneur d'hommes, construits au fil d'une riche carrière de joueur et d'entraîneur.

Fin tacticien et bon communiquant, l'ancien défenseur coche toutes les cases du technicien moderne, capable d'emmener tout un groupe derrière lui.

L'entraîneur de Lille, Christophe Galtier, lors du 8e de finale de la Coupe de France contre le Paris-SG, au Parc des Princes, le 17 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Désormais, son nom circule dans plusieurs clubs, en France comme à l'étranger.

"Je n'ai signé avec personne et ne me suis entendu avec personne", a néanmoins expliqué l'entraîneur, qui était sous contrat avec le club nordiste jusqu'en juin 2022.

Lyon, Nice ou Naples ? 

Il a toutefois confirmé auprès de L'Équipe avoir été sollicité par "environ cinq" clubs, dont l'OL, Nice et Naples, qui sont les trois clubs qui l'intéressent.

Nice a mis fin à l'intérim du Roumain Adrian Ursea, Lyon a confirmé le départ de Rudi Garcia et Naples a officialisé celui de Gennaro Gattuso, parti à la Fiorentina.

Dans les trois cas, le natif de Marseille ne disputera pas la saison prochaine la Ligue des champions, une compétition qu'il aurait disputée une deuxième fois en restant à Lille, après avoir été éliminé en phase de groupes cette saison.

Mais le fait de ne pas concourir en C1 ne semble pas impacter son choix. "Lyon est un des gros clubs du Championnat. Être sollicité par Lyon est très valorisant. Le fait qu'il ne soit pas en Ligue des champions ne m'interpelle pas plus que cela", a-t-il affirmé.

De même, le technicien a souligné combien sa relation amicale avec Julien Fournier, directeur du football de Nice, pouvait peser dans son choix, saluant le projet "colossal" d'Ineos, le groupe pétrochimique propriétaire du Gym.

Quoi qu'il en soit, son avenir sera tranché dans les jours qui viennent : il a affirmé qu'il pensait pouvoir signer dans l'une de ces trois écuries avant la fin de la semaine.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.