03/10/2021 15:01
Derrière la "MNM", un trio de milieux de terrain brille dans l'ombre : étincelants contre Manchester City (2-0) mardi, Marco Verratti, Ander Herrera et Idrissa Gueye réussissent un début de saison prometteur, à l'image du Paris SG, qui veut continuer à progresser.
>>Ronaldo sauve Manchester United pour son record de matches en C1
>>Lille et le Barça déchantent, le Bayern déroule, Ronaldo délivre Manchester Utd


Le milieu du Paris SG Marco Verratti félicite son coéquipier Idrissa Gueye après son but contre Manchester City, le 28 septembre en phase de poules de Ligue des champions. Photo : AFP/VNA/CVN


Après avoir décroché face aux "Citizens" un succès référence en Ligue des champions (2-0), les Parisiens visent à Rennes, dimanche 3 octobre, une neuvième victoire en autant de journées de championnat.

Pour les superstars Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé, attendus en Bretagne, c'est une nouvelle occasion de régler leurs automatismes, dans le 4-3-3 de l'entraîneur Mauricio Pochettino.

Mais s'ils ont du mal à s'accorder, derrière eux, des coéquipiers sont prêts à compenser au milieu de terrain.

Confortés par leur grande performance contre Manchester City, Verratti, Gueye et Herrera sont les hommes de la situation pour "Poche", qui s'appuie sur les qualités complémentaires des trois joueurs.

Du trio, l'Italien est le plus à l'aise balle au pied, sa capacité de relance et de conservation ayant fait un bien fou à son équipe face au pressing des "Citizens".

Pour son premier match après une blessure à un genou qui l'a privé de compétition durant près d'un mois, le "Petit Hibou" a reçu une "standing ovation" du Parc des Princes au moment de sa sortie.

La "sérénité" de Verratti

"Je suis amoureux ! Il n'est pas grand, mais il sait créer des espaces. Il a de la personnalité, du caractère", l'a encensé l'entraîneur des Anglais, Pep Guardiola.

"On sait tous que Marco a beaucoup de qualités avec le ballon. Il nous offre cette sérénité pour sortir les ballons progressivement. Ça nous permet, nous les milieux offensifs, de rester plus haut", a décrit Gueye.

Justement, le Sénégalais en a profité : c'est lui qui a ouvert le score, d'un coup de canon, à bout portant, flashé à 100 km/h.

Marco Verratti lors de l'échauffement avant le match du PSG contre Brest, le 20 août au stade Francis Le-Blé. Photo : AFP/VNA/CVN


Il s'agit de sa quatrième réalisation de 2021/22, soit... une de plus que lors de ses deux premières saisons comme Parisien!

L'ancien joueur de Lille et d'Everton s'est notamment illustré avec sa puissance de frappe: par deux fois déjà, il a fait mouche en-dehors de la surface de réparation.

"Les attaquants font beaucoup d'appels, donc j'ai des deuxièmes ballons. On est là avec les autres milieux pour essayer de finir", a-t-il expliqué.

Dans l'exercice, Ander Herrera a répondu présent, lui aussi : avec quatre buts, dont un à Bruges (1-1) en Ligue de champions, et deux passes décisives, l'Espagnol réussit un début de saison convaincant.

Herrera, "un crack"

Le style de l'ancien de Manchester United est moins flamboyant que Verratti, et moins physique que Gueye : davantage cantonné aux tâches de l'ombre, il incarne le profil du joueur qui va se sacrifier pour le collectif.

"Je suis un joueur d'équipe, j'essaie d'être toujours disponible, quand le coach a besoin de moi, je suis là. On a des joueurs incroyables, mais on a aussi besoin d'un bloc derrière eux qui soit fort, qui combatte pour eux, les soutienne. Je fais ce travail avec plaisir", a-t-il déclaré.

Pochettino, qui veut créer un collectif qui transcende les individualités, n'est pas insensible aux qualités d'Herrera, le troisième joueur le plus utilisé de ce début de saison, derrière Presnel Kimpembe et Achraf Hakimi.

"C'est un +crack+, un grand joueur, avec une humilité incroyable. Il se met toujours au service du collectif. Qu'il joue ou non, il est toujours prêt à aider l'équipe. Il fait partie de ces joueurs que tous les entraîneurs aiment avoir dans leur effectif", s'est enthousiasmé le technicien argentin.

Mais "Poche", s'il a trouvé la recette au milieu contre City, va peut-être devoir adapter son plan de jeu dans le futur, avec le retour d'Angel Di Maria, suspendu en Ligue des champions, qui peut se faire au détriment d'un milieu, si la "MNM" est conservée.

Autre point en suspens, l'utilisation de Georginio Wijnaldum, Leandro Paredes ou Danilo Pereira, qui n'ont pas encore brillé cette saison, ou de Julian Draxler. Le débat dans l'entrejeu n'est peut-être pas encore clos.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.