24/07/2020 19:22
La forêt Kon Plông, dans la province de Kon Tum (hauts plateaux du Centre), possède une énorme valeur en matière de biodiversité. Elle abrite un grand nombre d’espèces animaux rares et précieux, dont le langur de douc à jambe grise - l'un des 25 espèces de primates les plus menacées au monde.
>>Diverses activités à la Semaine du tourisme de Kon Tum
>>Les plantes médicinales, l’or vert de Kon Tum

Des doucs à jambe grise à Kon Plông, dans la province de Kon Tum (hauts plateaux du Centre). 
Photo : VNA/CVN

Un séminaire a été organisé vendredi 24 juillet par l’association Flauna & Flora International (FFI), le Centre de préservation de la biodiversité Nuoc Viêt Xanh (GreenViet) et le Service provincial de l’agriculture et du développement rural pour discuter des mesures visant à promouvoir les activités de préservation liées au développement durable des moyens de subsistances locaux.

Couvrant une superficie de plus de 84.000 ha, Kon Plông abrite environ 500 individus de langur de douc à jambe grise, près de 150 individus de gibbon noirs à joues jaunes, 38 espèces de mammifère, 124 espèces d’oiseaux…

Nguyên Quôc Dung, représentant de l'Institut vietnamien d'inventaire et de planification des forêts (FIPI), a recommandé à séparer des zones à usage spécifique dans la forêt Kon Plông pour protéger leurs valeurs biologiques et paysagères.

Il a également proposé d'inclure Kon Plông dans la planification des forêts à usage spécifique du Vietnam pour la période 2021-2030 et dans le Plan de conservation de la biodiversité pour vision jusqu'en 2050.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.