29/08/2016 22:59
La province de Kon Tum (dans les hauts plateaux du Centre) vient de recevoir le certificat d’indication géographique pour le ginseng de Ngoc Linh (Panax vietnamensis).
>>Un ginseng de Ngoc Linh de 100 ans à Quang Nam

Cérémonie de remise du certificat d’indication géographique pour le ginseng de Ngoc Linh, le 26 août, dans la ville de Kon Tum. Photo: NDEL/CVN

Une cérémonie marquant cet événement a été organisée le 26 août dans la ville de Kon Tum par le Comité populaire provincial.

Le certificat d’indication géographique pour le ginseng de Ngoc Linh est valable à vie à compter de la date de délivrance sur le territoire du Vietnam.

Cette espèce de ginseng est cultivée dans les deux communes de Mang Ri et de Ngoc Lây (district de Tu Mo Rông) de la province de Kon Tum et dans la commune de Trà Vinh (district de Nam Trà My) de la province centrale de Quang Nam.

Le ginseng de Ngoc Linh a été découvert au Vietnam en 1973 par le pharmacien Dào Kim Long. Grâce à ses effets anti-inflammatoires, antioxydants et anticancéreux et bien d’autres vertus reconnues par la médecine, cette variété est très recherchée dans la nature, à tel point qu’elle est en voie de disparition. Elle est classée dans le Livre Rouge des espèces menacées au niveau national.

Aujourd’hui, le ginseng de Ngoc Linh est aussi cultivé par l’homme, là où il poussait à l’origine à l’état sauvage.

La province de Kom Tum compte actuellement environ 300 ha de production du ginseng de Ngoc Linh. En vertu du Plan de développement de la culture du ginseng de Ngoc Linh pour la période 2012-2020, vision pour 2025, les autorités locales entendent faire croître la surface de culture à 1.000 ha en 2020 pour une production de 190 tonnes/an, et puis à 9.000 ha en 2025 pour 800 tonnes/an.

NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.