09/10/2020 22:30

>>Législatives au Kirghizstan sur fond de craintes d'achats de voix
>>L'ancien président kirghize accusé de meurtre

Le président kirghize Sooronbaï Jeenbekov a assuré jeudi soir 8 octobre qu'il était prêt à démissionner après la nomination de nouveaux chefs à la tête des corps exécutifs et le retour à la légalité dans le pays. "Je suis prêt à quitter le poste de président de la République kirghize lorsque des autorités exécutives légitimes auront été approuvées et que nous serons de retour sur la voie de la légalité", a-t-il déclaré, cité par son service de presse. À l'issue des élections législatives du 4 octobre, les résultats préliminaires ont montré que seulement quatre des 16 partis en lice avaient franchi la barre des 7% pour entrer au Parlement. Certaines des formations recalées avaient alors organisé lundi 5 octobre des manifestations dans tout le pays, exigeant l'annulation des élections en invoquant de graves violations. La Commission électorale centrale a finalement annulé mardi 6 octobre les résultats du scrutin après des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le tourisme de Hanoï s’efforce de surmonter les difficultés L’apparition de la quatrième vague d'infections par le coronavirus a gravement touché le tourisme. Les agences de voyage de Hanoï ont consenti de gros efforts afin de minimiser les dégâts ainsi que de préparer des scénarios de relance.