16/09/2018 22:59
Le Kényan Eliud Kipchoge, le maître du marathon mondial, a pulvérisé dimanche 16 septembre le record du monde en remportant le marathon de Berlin en 2 heures, une minute et 39 secondes.
>>Marathon de Berlin : 3 géants pour un record du monde

Eliud Kipchoge, vainqueur du marathon de Berlin, record à la clé, le 16 septembre. Photo: AFP/VNA/CVN

Le temps d'abord affiché de 2h01:40 a été corrigé peu après l'arrivée. Le précédent record avait été établi sur le même parcours berlinois en 2014, par un autre Kényan, Dennis Kimetto, qui avait bouclé les 42,195 km en 2h02:57. "Mon seul mot est merci!", a-t-il lancé peu après l'arrivée, remerciant tout son entourage et les organisateurs berlinois, après avoir célébré son exploit presque à la manière d'un footballeur, montrant qu'il lui restait encore de l'énergie.

Seul au monde, Kipchoge est parti en tête dès le coup de pistolet du starter, seulement précédé de ses lièvres chargés de lui donner le tempo durant la première heure. De sa foulée légère, il a avalé l'asphalte et creusé peu à peu l'écart sur les temps de passage de Kimetto, profitant des conditions parfaites en ce dimanche automnal: une température autour des 20°C au moment de l'arrivée, un temps sec et ensoleillé et surtout pas un souffle de vent.

Totalement seul durant les 17 derniers kilomètres, après avoir épuisé son dernier lièvre, celui qui dit souvent "la force mentale est la clé" n'a rien lâché: "Oui, c'était dur d'être seul, mais j'avais confiance, j'avais dit que je courrais ma propre course, en suivant mon planning, et j'avais confiance". Chez les dames, la Kényanne Gladys Cherono, vainqueur l'an dernier, s'est de nouveau imposée en 2h18:11.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.