03/08/2018 17:09
Situé au Sud du Vietnam, la province de Kiên Giang possède un potentiel de développement économique maritime important. Dans le but de développer la pêche tout en protégeant la source des produits aquatiques, la localité appliquera prochainement plusieurs mesures afin de lutter contre la pêche illicite.
>>Kiên Giang appelle des investissements pour le district insulaire de Phu Quôc
>>Kien Giang investit 1.700 milliards de dôngs aux ouvrages électriques

Le traitement des produits aquatiques sur l'île de Hon Nghê, province de Kiên Giang (Sud). Photo: Ngoc Hà/VNA/CVN

S'étendant sur une superficie de 63.290 km², la province de Kiên Giang possède plus de 200 km de côtes. Elle compte 143 îles dont 43 sont habitées. Kiên Giang est connue pour ses avantages culturels et touristiques. Elle possède un potentiel en source de produits aquatiques important. Kiên Giang  partage sa frontière avec le Cambodge, la Thaïlande et la Malaisie. Elle détient ainsi des conditions favorables pour des échanges économiques avec ses voisins.

Ces dernières années, sa pêche se développe rapidement avec une hausse du nombre de nouveaux bateaux.

Pour stimuler l'économie maritime, le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a récemment exigé de la province de Kiên Giang qu’elle mette en place des solutions afin d'assurer le développement et la protection des sources de produits aquatiques. Par exemple, le traitement des anchois doit aller de pair avec la préservation du village du métier traditionnel de la fabrication de saumure de Phu Quôc. Tout comme le développement du tourisme va de pair avec la protection des sources des produits de la mer.

Les radeaux flottants des pisciculteurs du district de Kiên Luong, Kiên Giang. 
Photo: Ngoc Hà/VNA/CVN

Kiên Giang doit également se concentrer davantage sur l'élevage de poissons, de mollusques et de crevettes plutôt que la pêche, dans un désir de limiter graduellement la pratique. Il est important de renforcer l’entrée en vigueur des lois en la matière à l'égard des propriétaires de navires de pêche et des pêcheurs afin d'éviter la pêche illégale.

La province demande aux organes concernés de contrôler rigoureusement les papiers et équipements des navires de pêche. Les cas violant les lois des eaux internationales seront sanctionnés. Les bateaux doivent également équiper leurs navires de caméras de surveillance, connectées aux stations de l'Office des produits aquatiques de la province. À ajouter que les origines des produits aquatiques doivent être vigoureusement contrôlées avant d’être vendus à la consommation.

Ces derniers temps, le règlement concernant les violations des navires dans le traitement des produits aquatiques n'est pas strictement respecté. Ainsi, il est nécessaire que les sanctions soient intensifiées. La province de Kiên Giang a ainsi proposé au ministère de l'Agriculture et du Développement rural de publier des renseignements sur l'installation des caméras de surveillance des activités des navires hauturiers.  

Thu Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.