30/06/2021 23:04
Les dirigeants de la province méridionale de Kiên Giang sont déterminés à réduire au maximum et à mettre fin le plus tôt possible à la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN), à stabiliser le moyen de subsistance aux pêcheurs.
>>Poursuite de la lutte contre la pêche INN
>>Le Vietnam fait des efforts dans la lutte contre la pêche INN
>>Bên Tre renforce la gestion des navires de pêche pour lutter contre la pêche INN

Des navires de pêche.
Photo : Huy Hai/VNA/CVN

Ces derniers temps, la province de Kiên Giang a fait des efforts pour empêcher l’INN. Lors du premier trimestre de 2021, les organes compétents ont traité des cas de violation des eaux étrangères de quatre navires de pêche.

Selon le Service provincial de l’agriculture et du développement rural, Kiên Giang compte actuellement 9.881 navires de pêche d'une longueur de plus de six mètres, dont 9.433 navires d'exploitation de fruits de mer, et 448 navires spécialisés dans le services logistiques de pêche. À l'heure actuelle, la province dispose de 3.608 parmi 3.623 navires de pêche qui ont installé des équipements de surveillance des navires par satellite (VMS).

Les eaux de Kiên Giang sont assez grandes, avec 63.290 km² d'eaux qui se chevauchent avec certains pays de la région. Cela rend les pêcheurs difficiles à distinguer les frontières maritimes.

Le secrétaire du Comité du Parti provincial, Dô Thanh Binh, a demandé aux autorités locales d’élaborer un plan concret pour renforcer la direction du Parti, ainsi que des mesures de gestion pour empêcher et mettre fin à la violation des eaux étrangères des navires de pêche et des pêcheurs.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.