31/03/2021 11:22
Le Tribunal populaire de la province de Khanh Hoà (Centre) a ouvert, le 30 mars, le procès en première instance pour juger trois personnes pour propagande contre l’État de la République socialiste du Vietnam.
>>Perquisition et arrestation de Pham Thi Doan Trang pour des actions contre de l’État

Trois accusés (de droite à gauche): Nguyên Thi Câm Thuy, Ngô Thi Hà Phuong et Lê Viêt Hoa. Photo : Tiên Minh/VNA/CVN

Nguyên Thi Câm Thuy (née en 1976), Ngô Thi Ha Phuong (1996) et Lê Viêt Hoa (1962), tous les trois domiciliés dans la province de Khanh Hoa, ont été condamnés pour avoir fabriqué, stocké, distribué et diffusé des informations, des documents et des objets contre l'État, conformément à l'article 117 du Code pénal.

Depuis 2018, Nguyên Thi Câm Thuy a utilisé ses comptes personnels sur des réseaux sociaux pour publier des articles et vidéo-clips diffamant le Président Hô Chi Minh et d’autres dirigeants du Parti et de l'État, ainsi que déformant les politiques de l’État.

Particulièrement, elle a tourné et publié sur les réseaux sociaux des vidéos défigurant les vérités historiques, montrant le brûlage des drapeaux du pays et du Parti et appelant à créer une "Assemblée nationale autoproclamée" dans le but de créer une organisation politique opposée à l'Assemblée nationale de la République socialiste du Vietnam.

Nguyên Thi Câm Thuy a été soutenue activement par Ngô Thi Hà Phuong et Lê Viêt Hoa qui ont utilisé leurs comptes bancaires personnels pour recevoir des financements de particuliers dans le pays et à l'étranger. Nguyên Thi Câm Thuy a été condamnée à neuf ans de prison ferme, Ngô Thi Ha Phuong, à sept ans et Lê Viêt Hoa, à cinq ans.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi