23/11/2020 10:21
Les Kazakhs utilisent les services de Kaspi pour payer leurs factures, rendre la monnaie mais aussi recevoir les aides du gouvernement contre la pandémie, qui a encore accéléré le succès de cette fintech, succès d'un genre nouveau pour le Kazakhstan.
>>Kazakhstan : des élections parlementaires prévues le 10 janvier
>>Le Kazakhstan achète 2 millions de doses d'un vaccin antigrippal russe

Kaspi compte près de 8 millions d'utlisateurs au Kazakhstan, ici à Almaty le 5 novembre. Photo : AFP/VNA/CVN

Kaspi.kz, leader des systèmes de paiement numériques et du e-commerce au Kazakhstan, est devenu le groupe à la plus importante capitalisation du pays après avoir été valorisé à 6,5 milliards d'USD lors de son entrée à la Bourse de Londres en octobre.

Kaspi a ainsi réussi - après un premier échec en 2019 - la deuxième plus importante entrée en Bourse au Royaume-Uni depuis le début de l'année.

Parmi ses investisseurs, il y a Goldman Sachs et Baring Vostok, fonds occidental spécialisé dans l'espace post-soviétique et un des artisans de l'entrée en Bourse record de Yandex en 2011 sur le Nasdaq.

La pandémie de coronavirus, qui a fait exploser le e-commerce dans le monde, a profité au groupe, accélérant sa croissance.

"Nous pensons avoir beaucoup de marge pour croître encore à l'avenir", affirme Mikheil Lomtadze, le patron de Kaspi. Au siège du groupe, ce diplômé de la Business School de l'université d'Harvard, originaire de Géorgie, accueille en jeans et col de chemise ouvert.

"Nous sommes des pionniers de la numérisation du pays", affirme l'entrepreneur de 45 ans, indiquant qu'au-délà de la Chine, où les systèmes de paiement numériques Alipay et WeChat sont omniprésents, peu de pays ont vu ce type de système révolutionner les habitudes des utilisateurs autant que le Kazakhstan.

Boostés par la pandémie 

La crise sanitaire a mis à dure épreuve du Kazakhstan, première économie d'Asie centrale, dont le PIB annuel devrait baisser cette année pour la première fois en plus de deux décennies.

Au siège de Kaspi, à Almaty le 5 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Kaspi, au contraire, a vu les utilisateurs actifs de son application augmenter de 70% au premier semestre 2020, sur un an, atteignant près de 8 millions dans un pays aux 19 millions d'habitants.

Le groupe a commencé en tant que banque dans cette ex-république soviétique avant de s'étendre aux paiements entre particuliers et au commerce en ligne.

Malgré les mesures de confinement réduisant les déplacements en mars et avril, une armée de livreurs Kaspi a continué de sillonner le pays, apportant un soutien vital aux commerces fermés, qui pouvaient vendre leurs produits sur la plateforme.

Mais l'application a également été le vecteur de plus de 60% des sommes versées par le gouvernement en soutien aux citoyens éligibles. "Pendant cette période difficile nous sommes devenus encore plus importants", affirme avec fierté M. Lomtadze.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

La région de la montagne percée à Cao Bang Cao Bang regorge de sites naturels spectaculaires. Outre la cascade de Ban Giôc, la chaîne de montagnes percées de Nui Thung, les maisons sur pilotis traditionnelles en pierre ou les superbes paysages sont autant d’atouts touristiques majeurs.