28/10/2019 17:40
Le Tribunal populaire de Hanoï a jugé le 26 octobre en première instance cinq personnes faisant partie d'une organisation de "maternité de substitution". C'est la première fois que le tribunal populaire de Hanoï engage un procès pour ce comportement.
Les accusés chinois Cai GuoLi (droite) et Cai GuoFang, le 26 octobre au Tribunal populaire de Hanoï.
Photo: VNA/CVN

Le tribunal a condamné Cai GuoLin (né en 1982, de nationalité chinoise, résidant dans la province du Fujian) à 36 mois de prison et à une amende de 30 millions de dôngs ; Cai GuoFang (né en 1965, de nationalité chinoise, résidant aussi au Fujian), à 30 mois de prison et une amende de 30 millions de dôngs; Triêu Thi Hang (née en 1978, résidant dans la province de Thanh Hoa) ; Hoàng Thi Thu Trang (née en 1992, résidant dans la province de Hung Yen) à 20 mois de prison et  une amende de 20 millions de dôngs; et Nguyên Thi Ngoc (née en 2000, résidant dans la province de Bac Ninh) à 15 mois de prison et une amende de 10 millions de dôngs pour "organisation d'une maternité de substitution à des fins commerciales", selon l’article 187 du Code pénal 2015.

Selon l'acte d'accusation, Cai GuoLin a travaillé dans un hôpital privé chargé du traitement de l’infertilité et de la fécondation in vitro, dirigé par GuoYong. Début septembre 2018, GuoYong a demandé à Cai GuoLin d’aller au Vietnam pour trouver des mères porteuses. Cai GuoLin s'est ensuite rendu à la clinique de Thiên Hoà dans l’arrondissement de Cau Giy à Hanoï où il a rencontré Hoang Thi Thu Trang, infirmière et interprète dans cette clinique.

Trang et Cai GuoLin ont rencontré Triêu Thi Hang. Cette dernière a présenté Ninh Thi Thom comme une mère porteuse. Cai GuoFang est  ensuite venu au Vietnam pour accueillir Thom et l’emmener en Chine.

Début novembre 2018, Hang a continué à présenter à Trang d’autres femmes que sont Nguyên Thi Ngoc, Nguyên Thuy Duong, Lê Thi Huê, Hoàng Khanh Ly, Trân Thi Nhung, Hà Thi Quyen et une femme nommée Linh (dont l'identité est inconnue) pour aller au Cambodge pour une maternité de substitution.

Le 11 décembre 2018, GuoLin, Trang, Hang et ces six femmes (sauf Linh) ont pris avion pour Hô Chi Minh-Ville et ont attendu la transplantation d'embryons le 14 décembre 2018 au Cambodge.

Le 13 décembre 2018, Nguyên Thuy Duong a appelé sa famille pour demander la présentation de cette affaire à la police.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

La grotte de Muong Vi, un cadeau de la nature La grotte de Muong Vi est située dans la commune éponyme, district de Bat Xat, province de Lào Cai, au Nord. Une destination sauvage qui séduit les touristes.