08/03/2019 23:32
Plus d'un an après le choc "MeToo", et quelques semaines après la nouvelle déflagration "Ligue du LOL", l'égalité professionnelle et la lutte contre les violences conjugales sont vendredi 8 mars au cœur des revendications de la 42e Journée internationale pour les droits des femmes.
>>Plusieurs femmes sont intervenues à l'Assemblée générale des Nations Unies
>>Le chef de l'ONU appelle à redoubler d'efforts pour protéger les droits des femmes

Manifestation à Marseille contre les violences faites aux femmes, le 24 novembre 2018. Photo: AFP/VNA/CVN

Des milliers de personnes - femmes et hommes - sont invitées à manifester et/ou à débrayer partout en France à partir de 15h40, heure théorique à partir de laquelle les femmes travaillent "gratuitement", si l'on considère qu'elles sont payées en moyenne 26% de moins que les hommes.

À Paris (place de la République), mais aussi Toulouse, Lyon, Marseille ou de nombreuses autres villes, les manifestants se rassembleront à l'heure fatidique, munis d'un foulard violet. Ils seront rejoints par la marche des "jeunes pour le climat". Les Français et les Françaises ont des perceptions très différentes des inégalités de salaire: 56% des hommes, mais seulement 32% des femmes, pensent que ce problème s'est amélioré ces dernières années, selon un sondage Elabe.

Depuis une semaine, les grandes entreprises ont commencé, conformément à une nouvelle loi, à publier leur "index de l'égalité hommes - femmes", une note sur 100 points visant à réduire les inégalités, et notamment les écarts de rémunération.

Mais de nombreux militants se disent déçus par ce nouveau thermomètre, accompagné de pénalités financières. Sept organisations syndicales ont interpellé mardi 5 mars le gouvernement et le patronat, estimant que, par son mode de calcul, cette note "masque une partie des écarts" de rémunérations.

Au côté de l'égalité professionnelle, la lutte contre les violences faites aux femmes est l'autre grand thème de ce 8 mars. Pour 55% des Français, cette question doit être traitée en priorité, selon un récent sondage Kantar réalisé pour la "Fondation des femmes" - qui a par ailleurs lancé cette semaine une campagne d'appel aux dons, via un clip vidéo où 44 célébrités font résonner les témoignages de victimes.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.