04/03/2019 10:00
Le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton, a déclaré dimanche 3 mars que la rencontre qui vient de s'achever entre les dirigeants des États-Unis et de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) n'était en aucun cas un "sommet raté".
>>Le président américain espère un accord nucléaire avec la RPDC
>>Le 2e Sommet États-Unis - RPDC jette les bases à des progrès

Le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton.
Photo: Reuteurs/VNA/CVN

"Je ne suis pas du tout d'accord avec l'idée que c'était un sommet raté", a-t-il affirmé lors d'une interview donnée à Fox News.

M. Bolton a également tenu des propos similaires dans une autre interview au cours de l'émission "Face the Nation" de CBC. "Je ne considère pas ce sommet comme un échec. Je le considère comme un succès, au sens où le président a protégé et défendu les intérêts nationaux américains", a-t-il indiqué.

"Cette réunion a fait l'objet d'une longue préparation. Des discussion approfondies ont eu lieu entre le président et Kim Jong Un. Lorsque les intérêts nationaux américains sont protégés, je ne considère pas qu'il s'agisse d'un échec", a-t-il expliqué.

"La stratégie de pression maximale" de Washington "se poursuivra" contre Pyongyang, dans la mesure où c'est cette stratégie qui les a "amenés à la table des négociations en premier lieu", a cependant précisé M. Bolton.

La semaine dernière, à Hanoï, MM. Trump et Kim ont conclu leur deuxième sommet sans parvenir à un accord. Après la rencontre, les deux parties ont toutefois réaffirmé leur volonté de poursuivre les discussions sur des questions clé telles que la dénucléarisation de la péninsule coréenne, l'instauration d'une paix durable, ou encore les options économiques qui s'offrent à la RPDC.

Le Pentagone a par ailleurs annoncé samedi 2 mars que les États-Unis et la République de Corée avaient décidé de mettre fin aux exercices militaires "Key Resolve" et "Foal Eagle", que la RPDC a dénoncés comme une répétition générale en vue d'une invasion du Nord de la péninsule, et que M. Trump a décrits comme des "jeux de guerre très coûteux" et "provocateurs".
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Fête du temple Dô à Bac Ninh La fête du temple Dô a été inaugurée vendredi 19 avril à Dinh Bang, une commune rattachée à la province de Bac Ninh (Nord). Des dizaines de milliers de visiteurs et des délégations de descendants des Ly doivent y participer durant trois jours.