20/05/2022 21:09
Le président américain Joe Biden a atterri vendredi 20 mai en République de Corée, pour son premier déplacement en Asie.

>>COVID-19 : les États-Unis et la République de Corée reportent des exercices militaires conjoints
>>Séoul et Washington vont tenir des pourparlers sur le partage des coûts de défense

Le président américain Joe Biden (droite) et le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Park Jin, le 20 mai à Pyeongtaek, en République de Corée.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'avion Air Force One du président a atterri dans l'après-midi sur la base aérienne d'Osan, près de Séoul. Le dirigeant démocrate de 79 ans s'est immédiatement mis en route vers une usine de Samsung, le géant sud-coréen de la tech, à Pyeongtaek, au sud de la capitale, où il doit rencontrer pour la première fois le nouveau président Yoon Suk-yeol.

Les États-Unis estiment qu'il y a une "réelle possibilité" que la République populaire démocratique de Corée (RPDC) procède "à un nouveau tir de missile" ou "à un essai nucléaire" pendant le voyage. Malgré la récente vague de COVID-19 dans le pays, "les préparatifs d'un essai nucléaire sont terminés et ils ne cherchent que le bon moment" pour le réaliser, a déclaré le député de la R. de Corée, Ha Tae-keung à la presse, citant des informations du Service national de renseignement de Séoul.

Vendredi 20 mai, le président sud-coréen nouvellement élu Yoon Suk-yeol a déclaré à la presse que le voyage de Biden était une occasion de rendre "plus fortes et plus inclusives" les relations entre Séoul et Washington.

"Je suis convaincu que l'alliance entre la Corée du Sud et les États-Unis, qui vise à défendre les valeurs de la démocratie et des droits de l'homme, ne peut que s'améliorer à l'avenir", a-t-il tweeté quelques heures avant l'arrivée de M. Biden.

Joe Biden rencontrera les dirigeants sud-coréen et japonais, et participera à Tokyo à une réunion du Quad, ce format diplomatique qu'il se fait fort de relancer et qui rassemble les États-Unis, le Japon, l'Inde et l'Australie.

La Maison Blanche a précisé que le président américain n'irait pas dans la zone démilitarisée entre les deux Corées - là où Donald Trump avait rencontré en 2019 le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.