09/02/2018 20:03
Dans quelques heures, la cérémonie d’ouverture officielle des Jeux Olympiques d’hiver 2018 se déroulera à Pyeongchang. Le pays hôte, la République de Corée, s’apprête à finaliser les dernières préparations dans l’optique d’assurer un accueil optimal aux JO. L’ambiance festive et animée domine non seulement les villes olympiques mais s’est également propagée dans l’ensemble du pays du Matin calme.
>>JO : les chefs d’État des deux Corées ont échangé une poignée de main
>>L’accueil officiel de l’Oranje au village olympique de Gangneung
>>JO-2018 : nouvel appel de 13 Russes non-invités aux JO pour dopage

Des volontaires sud-coréens des JO 2018 à Pyeongchang.

Peyongchang, normalement connue comme étant un endroit de villégiature plutôt calme, devient de plus en plus trépidante à mesure qu’approche l’ouverture officielle des Jeux Olympiques d’hiver. La ville, ainsi que celles de Gangneung et Jongseong, sont fin prêtes à accueillir les athlètes et leurs supporteurs passionnés pour les sports d’hiver.

Près de 14.000 volontaires mobilisés,
un chiffre qui dit tout


Dans le but d’apporter le meilleur support aux athlètes, médias et supporteurs, près de 14.000 volontaires sud-coréens et étrangers ont été mobilisés et dispersés dans plusieurs endroits stratégiques où prennent place les activités olympiques. Ils sont de différentes nationalités, de tout âge allant de jeunes lycéens à jeunes retraités, tous autant désireux d’apporter leur pierre à l’édifice qu’est la réussite d’un des plus grands événements sportifs du monde.

Lim Ji Hyun (milieu) et Nathalia (droite), volontaires des JO à Gangneung.

"Je suis très heureuse d’être volontaire au sein des JO d’hiver organisés en République de Corée. C’est la première fois que ces jeux dédiés aux sports d’hiver se déroulent dans notre pays. L’ambiance est géniale ! On accueille de nombreuses délégations étrangères. Une occasion pour présenter davantage l’image de notre pays au monde entier", a confié Lim Ji Hyun, jeune volontaire sud-coréenne à Gangneung.

De sa part, Nathalia, venue de Russie, ne cache pas son enthousiasme de passer des moments mémorables aux JO. "Il est regrettable que les sportifs russes ne puissent pas participer à ces jeux sous notre drapeau ! Mais de toute façon, tout le monde est très accueillant ici. Il s’agit de ma première expérience à un événement d’une telle envergure. Je peux rencontrer des gens venus de différents pays. Des moments inoubliables de ma vie", a partagé la jeune Russe.

Stands de Samsung à Pyeongchang.

Les volontaires s’impliquent activement dans les activités des JO, s’évertuant aussi à réguler les transports publics et la circulation aux villages olympiques et autres lieux publics. Ils n’hésitent pas à venir en aide aux gens qui mettent pour la première fois les pieds sur le sol sud-coréen, en dépit des barrières linguistiques et culturelles. Ici, à Peyongchang, Gangneung et Jongseong, c’est vraisemblablement la passion pour le sport, le respect de l’interculturel et de l’intellectuel olympique qui lie les uns aux autres.

JO de la technologie et des échanges culturels

Plus qu’un simple événement sportif, les JO 2018 de Pyeongchang constituent également l’opportunité rêvée pour le pays organisateur de présenter au monde les nouvelles technologies inventées par le sponsor Samsung, le géant sud-coréen dans la haute technologie. Des stands de ladite marque sont omniprésents dans les centres de presse et les villages olympiques notamment, dont l’objectif est de propager l’image d’un des pays pionniers dans cette industrie au monde entier.

Un robot au service des JO 2018.

Les JO d’hiver 2018 de Peyongchang constituent aussi un remarquable événement dans l’histoire de la République de Corée, ce qui explique un sentiment de fierté et une attente impatiente des Sud-Coréens face à l’approche de l’ouverture officielle. Ces derniers ont alors cherché à lancer le mieux possible leur culture, au travers d’une grande palette d’activités en marge d’une cérémonie remplie de couleur sud-coréenne, consacrée aux athlètes et touristes. Des danses traditionnelles mais aussi des danses modernes ainsi que le mouvement KPop notamment, envahissent les lieux olympiques.

En particulier, les visiteurs peuvent témoigner d’une culture diverse, d’une interférence de tradition et de modernité auprès des Sud-Coréens.

Salutations et accueil des Sud-Coréennes dans leurs vêtements traditionnels hanbok à la station de la gare de Gangneung.

Dans l’après-midi du 8 février, les athlètes des Pays-Bas ont ainsi étés invités à profiter d’un accueil typique du pays du Matin calme dès leur arrivée.

À coups de tambour, au rythme du "breakdance", les Hollandais ont été happés par les volontaires sud-coréens pour danser au milieu d’une ronde. Un moment impressionnant pour les athlètes venus du pays des Tulipes.

Les artistes sud-coréens accueillent les athlètes de la délégation hollandaise.

Dans quelques heures, la cérémonie d'ouverture officielle des JO 2018 de Pyeongchang prendra enfin place. Et ce sera avec impatience que l’on attendra de voir les couleurs sud-coréennes briller ce soir. Particulièrement, le message "Passion Connected - Passion connectée" sera une inspiration pour tous.
 
Texte et photos : Hông Anh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Promotion du tourisme vietnamien en Australie et en Nouvelle-Zélande Une délégation de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam conduite par son chef Nguyên Van Tuân, a organisé mercredi soir 15 août à Sydney un programme de promotion du tourisme vietnamien.