27/07/2021 08:38
La joueuse de badminton Nguyên Thuy Linh a perdu contre Tai Tzu-ying de Taïwan (Chine) et la nageuse Nguyên Thi Anh Viên a été éliminée du 200 m nage libre féminin lundi 26 juillet, troisième journée officielle de Jeux olympiques de Tokyo 2020.
>>JO de Tokyo 2020 : les Vietnamiens en voient de toutes les couleurs
>>Le Vietnam débute ses premières compétitions aux JO de Tokyo 2020

La joueuse de badminton Nguyên Thuy Linh n’a pas le vent en poupe aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.
Photo : VNA/CVN

Concourant dans le deuxième groupe avec huit autres athlètes, Anh Viên, née à Cân Tho, a mis plus de 2 minutes pour atteindre la ligne d’arrivée. Au total, elle était 26e sur 29 nageuses. Seuls les huit premiers peuvent accéder à la finale. Comme prévu, elle participera au 800 m nage libre féminin jeudi 29 juillet.

Thuy Linh a perdu 0-2 contre la meilleure joueuse de badminton du monde, Tai Tzu Ying. Dans le premier set, Thuy Linh a dominé les matchs dans un premier temps mais dans les dernières minutes, elle a laissé l’adversaire marquer 7 points consécutifs et s’incliner 16-21.

Dans le deuxième set, la joueuse du Taipei chinois a continué à maintenir une stabilité psychologique et a remporté une victoire écrasante 21-11 sur Thuy Linh.

Ainsi, les deux athlètes vietnamiens en compétition le 26 juillet n’ont remporté aucune médaille, et la délégation sportive vietnamienne risque de rentrer bredouille des JO de Tokyo 2020.

Mardi 27 juillet, quatre joueurs vietnamiens participeront à l’événement, dont l’haltérophile Hoàng Thi Duyên, l’archer Nguyên Hoàng Phi Vu, le joueur de badminton Nguyên Tiên Minh et le nageur Nguyên Huy Hoàng.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le Vietnam rouvrira la station balnéaire de Phu Quôc aux touristes internationaux Le Vietnam rouvrira le premier octobre prochain sa célèbre station balnéaire de Phu Quôc (Sud) aux touristes internationaux venant d’un pays ou territoire classé en zone verte, au moment où son tourisme espère des jours meilleurs après un hiatus dévastateur en raison de l’épidémie de COVID-19.