12/02/2022 16:31
Le TGV, ou plutôt le QFM de Zhangjiakou est annoncé : Quentin Fillon Maillet, seul Français pour le moment à s'être couvert d'or lors des JO-2022 de Pékin, peut doubler la mise en sprint samedi 12 février (17h00 locales, 10h00 françaises) et mettre fin à une disette de deux jours sans médaille tricolore.
>>JO-2022 : Ayumu Hirano pose un triple en or, Shaun White dépose les larmes
>>JO-2022 : l'Américaine Chloe Kim reste la reine du half-pipe en snowboard
>>JO-2022 : Coup de tonnerre sur le slalom, nouvelle élimination de Mikaela Shiffrin

Quentin Fillon Maillet sur le podium de l'individuel de biathlon des Jeux olympiques, le 8 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

Sa démonstration dans l'individuel mardi 8 février  est encore dans tous les esprits: avec son train d'enfer sur les skis, "QFM" a écœuré la concurrence et décroché, malgré ses deux minutes de pénalité, le premier titre olympique de sa carrière.

Au terme de 20 km, le Jurassien a devancé le Bélarusse Anton Smolski et surtout son grand rival et tenant du titre, le Norvégien Johannes Boe.

À eux deux, Fillon Maillet et Boe ont remporté quatre médailles et deux titres depuis leur arrivée en Chine. Ils seront donc logiquement les favoris de ce sprint où, sur une distance aussi courte (10 km), aucune erreur, ou presque, n'est tolérée lors des deux passages sur le pas de tir (couché puis debout).

Mais le No1 français, leader de la Coupe du monde, refuse de présenter le sprint comme un simple duel contre le cadet des frères Boe : "Je ne me bats pas seulement contre les Norvégiens, mais contre tout un tas d'athlètes", a-t-il balayé.

Parmi ses nombreux rivaux, il pourrait ranger son coéquipier Emilien Jacquelin, très revanchard après sa 72e place dans l'individuel (avec sept pénalités au tir!), d'autant que le sprint conditionne beaucoup le déroulement de la poursuite programmée dimanche 13 février, dont Jacquelin est double champion du monde en titre.

Enfin la neige fraiche

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont eux aussi une revanche à prendre. En 2018, ils étaient les grands favoris de l'épreuve de danse sur glace, mais leurs espoirs de titre s'étaient envolés dès leur danse courte à la suite d'une mésaventure vestimentaire lorsque le tour de cou qui retenait le top à franges vertes et jaunes de la patineuse s'était détaché dès les premières secondes.

Les Français Chloe Trespeuch et Merlin Surget après les quarts de finale de l'épreuve de snowboardcross par équipes, le 12 février aux Jeux olympiques de Pékin.
Photo : AFP/VNA/CVN

Ils avaient finalement décroché l'argent et malgré leur impressionnant palmarès (quadruples champions du monde et quintuples champions d'Europe), l'incident continue de leur coller à la peau.

"Evidemment que ça n'a pas été facile, mais ça nous a rendus plus forts", assure Guillaume Cizeron.

"Ce n'est pas forcément le truc le plus réjouissant, mais ça fait partie de mon histoire, de notre carrière. C'est quelque chose qui me suit, qui maintenant me fait rire plus qu'autre chose. Mais j'ai hâte qu'on parle d'autre chose quand même", renchérit sa partenaire.

Leurs Jeux débutent vendredi 10 février à 21h50 locales (14h50 françaises) avec pour principaux adversaires les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov, les seuls à les avoir battus depuis les JO-2018, en janvier 2020 aux Championnats d'Europe.

Le camp tricolore a commencé sa journée avec une double déception : ses deux duos engagés en snowboardcross par équipes, avec notamment la vice-championne olympique 2022 Chloé Trespeuch, n'ont pas dépassé le stade des quarts de finale, visiblement en manque de glisse sous la neige qui blanchit enfin les montagnes olympiques.

Le TAS officiellement saisi

Dans l'affaire Valieva, du nom de la prodige russe du patinage artistique contrôlée positive à une substance interdite avant les JO-2022, le Tribunal arbitral du sport a annoncé qu'il avait été saisi par le Comité international olympique et par l'Agence mondiale antidopage.

La TAS qui doit statuer sur la décision de l'agence antidopage russe de lever la suspension provisoire de Valieva, n'a pas donné plus de précisions sur le déroulement de sa procédure, mais il y a urgence. L'épreuve femmes dont Valieva est la grande favorite débute mardi 8 février.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.