23/07/2021 14:24
Six cas de COVID-19 ont été détectés au sein de la délégation tchèque aux Jeux olympiques de Tokyo, entraînant une vive réaction du Premier ministre Andrej Babis.
>>JO-2020 : à Tokyo, la flamme et le sport enfin, le COVID-19 toujours
>>JO-2020 : la première épreuve sportive a commencé, avec le début du tournoi de softball

La volleyeuse tchèque Marketa Slukova lors d'un match en août 2016 à Long Beach, en Californie.
Photo : AFP/VNA/CVN

Testé positif au sein du village olympique, le cycliste Michal Schlegel s'est ajouté à la liste des sportifs tchèques infectés, après la joueuse de beach-volley Marketa Nausch Slukova.

Cette dernière est l'épouse de Simon Nausch, l'entraîneur du beach-volley tchèque, qui avait lui-même été précédemment testé positif au coronavirus.

Les autres cas sont le beach-volleyeur Ondrej Perusic, le pongiste Pavel Sirucek et le médecin de la délégation Vlastimil Voracek, testé positif dès sa descente de l'avion.

La Comité olympique tchèque a décidé de mener une enquête sur une possible contamination lors du vol charter qui a emmené les sportifs de Prague à Tokyo le 16 juillet, dont les cinq personnes infectées.

Des médias tchèques ont affirmé que le médecin n'était pas vacciné, ce que le Premier ministre Andrej Babis a semblé corroborer dans une réaction à l'affaire, qu'il a qualifiée de "scandale".

"Je n'aime pas ça du tout, je ne sais pas ce qui a pu se passer. Nous essayons de persuader les gens de se faire vacciner et le médecin ne l'était pas. C'est surtout injuste pour les athlètes", a-t-il déclaré.

Le porte-parole du Comité olympique tchèque Tibor Alfoldi n'a pas confirmé la non vaccination du médecin.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Hôi An dans le Top 15 des meilleures villes d’Asie L’ancienne ville de Hôi An a été classée à la 13e place dans la liste des 15 meilleures villes d’Asie 2021 par Travel+Leisure.