10/08/2021 17:39
Mis à terre par la pandémie de COVID-19 pendant une saison et demie, avec une baisse drastique du nombre de licenciés, les sports collectifs espèrent surfer sur les extraordinaires épopées des équipes de France aux Jeux de Tokyo pour récupérer les pratiquants.
>>JO-2020 : clap de fin pour les Jeux de Tokyo, Paris 2024 envoie son carton d'invitation
>>JO : quatre finales sur cinq pour les "sports co", Diniz rate la dernière marche

Les joueuses de l'équipe de France de handball, posent avec leurs médailles d'or, après leur victoire en finale face à la Russie (30-25), le 8 août aux JO de Tokyo.
Photo : AFP/VNA/CVN

Avec trois titres olympiques -les handballeurs, les handballeuses et les volleyeurs-, une finale contre Team USA pour les basketteurs et une médaille de bronze pour les basketteuses, les cinq équipes de sports collectifs d'intérieur ont réalisé une inédite et exceptionnelle moisson aux Jeux olympiques.

Pour ces trois disciplines, ces performances arrivent à point nommé, alors qu'elles ont été privées de compétitions et d'entraînements des mois durant en raison des deux confinements (printemps 2020 et automne/hiver 2020) dus à la situation sanitaire.

Et si les championnats professionnels ont pu continuer en novembre 2020 contrairement à mars 2020, ça a été sans public jusqu'à la mi-mai 2021, puis avec des jauges très réduites pour les dernières rencontres de la saison.

"On s'était dit que le meilleur plan de reprise, c'était des victoires des équipes de France. C'est très important", souligne Philippe Bana, ancien emblématique directeur technique national du hand français et devenu à l'automne 2020 président de la Fédération.

La série de l'été 

Les exploits des cinq équipes ont été suivis sous forme d'une série de l'été, en six (basket) ou huit (hand, volley) épisodes à la télévision en fin de matinée ou en début d'après-midi, avec un franc succès d'audience.

Le sélectionneur de l'équipe de France de volleyball, Laurent Tillie, est porté en triomphe par ses joueurs, après leur victoire en finale face à la Russie, le 7 août aux JO de Tokyo 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN

La finale des volleyeurs contre la Russie a atteint un pic d'audience à 6,8 millions de téléspectateurs sur France 2. Le troisième sacre aux Jeux des handballeurs, assuré un peu avant le volley, a attiré jusqu'à 6,1 millions de téléspectateurs.

Et les basketteurs, dont la finale était diffusée à 4h30 du matin, n'étaient pas en reste, puisque 4,6 millions de téléspectateurs ont vu le contre décisif de Nicolas Batum en demi-finale contre les Slovènes.

"Après ce que l'on vient de vivre, faire rêver les gens et leur donner envie de revenir pour ceux qui auraient arrêté, contraints et forcés, et de venir pour ceux qui ont découvert le volley au travers de cette aventure, il n'y a en effet pas meilleur plan de relance", apprécie Eric Tanguy, le président de la Fédération française.

Pour ces disciplines, il y a une certaine urgence face à la baisse du nombre de licenciés. En handball, ce sont 100.000 licenciés qui manquent à l'appel depuis le début de la pandémie, soit une baisse de 20%.

En volley, la fédération estime entre 100 et 105.000 licenciés contre 143.000 avant la pandémie. Et en basket, la chute est de plus de 150.000 pour tomber à 515.000 licenciés.

L'impact des Jeux, "ça donne systématiquement 10% de licenciés en plus, chez nous, ça va jusqu'à 50.000", estime Philippe Bana. De quoi récupérer une partie des licenciés perdus.

"Je pense que c'est l'élément qui va nous aider à relancer le volleyball, à retrouver la Fédération telle qu'on l'a quittée en mars 2020, même mieux", espère Eric Tanguy.

Le contexte s'annonce toutefois différent, avec une circulation virale toujours menaçante sur la pratique sportive en intérieur, et la mise en place du pass sanitaire pour les clubs. Un élément qui pourrait toutefois rassurer les hésitants, avec la garantie d'évoluer dans un environnement plus sûr.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Expérience de voyage en ligne, une nouvelle orientation pour le tourisme de Hà Giang Face aux impacts négatifs de l'épidémie de COVID-19, la province septentrionale de Hà Giang profite des plateformes numériques pour promouvoir son secteur touristique.