26/07/2021 10:55
Le Norvégien Kristian Blummenfelt s'est levé tôt lundi 26 juillet pour aller cueillir le titre olympique du triathlon en début de la troisième journée de compétition des Jeux olympiques de Tokyo, tandis que le phénomène du cyclisme néerlandais Mathieu van der Poel est très attendu sur l'épreuve de VTT au pied du Mont Fuji.
>>JO-2020 : Timo Boll, le Federer du tennis de table
>>Oksana Chusovitina, doyenne de la gymnastique, dispute à 46 ans ses 8es JO

Le Norvégien Kristian Blummenfelt a remporté le titre olympique du triathlon aux JO de Tokyo, le 26 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

Blummenfelt a mis fin à l'hégémonie britannique et d'Alistair Brownlee, sacré en 2012 et 2016 mais absent cette année sur blessure, et a surpris les cadors dans la chaleur humide et étouffante de Tokyo.

Le costaud norvégien n'est pas un inconnu, puisqu'il compte en 2021 deux succès lors des étapes des World Triathlon Series à Yokohama puis à Lisbonne, mais le Français Vincent Luis, double champion du monde et impérial en 2020, avait les faveurs des pronostics.

Mais Luis a craqué dès le début de la course à pied et a laissé Blummenfelt, 27 ans, s'envoler vers le titre, devant le Britannique Alex Yee et le Néo-Zélandais Hayden Wilde, pour s'offrir le premier grand titre de sa carrière.

En natation, l'Américaine Katie Ledecky peut s'offrir sur 400m nage libre son premier titre olympique à Tokyo alors qu'elle s'alignera également sur 200m, 800m et 1.500m dans la capitale nippone.

Autre grand moment attendu en natation, le relais 4x100m avec une explication attendue entre les États-Unis et l'Australie.

Le Japon sans Uchimura 

Huit jours seulement après la fin du Tour de France, dont il a porté le maillot jaune quelques jours avant d'abandonner pour préparer le rendez-vous de Tokyo, Mathieu van der Poel, 26 ans, peut encore faire étalage de sa classe et de sa polyvalence sur un vélo lors de l'épreuve de VTT.

Van der Poel, petit-fils de la légende du cyclisme français Raymond Poulidor, collectionne les titres et victoires sur route, en cyclo-cross, ainsi qu'en VTT, avec une médaille de bronze aux Mondiaux 2018 de cross-country (distance olympique) et un titre de champion d'Europe (2019).

Mais le Français Jordan Sarrou, champion du monde en titre et le Suisse Nino Schurter qui visera une quatrième médaille olympique consécutive, après le bronze à Pékin-2008, l’argent à Londres-2012 et l'or à Rio-2016, peuvent le contrarier.

Au lendemain des grands débuts olympiques du skateboard, avec le titre masculin remporté par le Japonais Yuto Horigome, c'est au tour des "rideuses" de s'expliquer dans l'épreuve de "street" programmée dans le skatepark olympique.

C'est aussi le début du tournoi de rugby à VII messieurs avec en grands favoris les Fidji, sacrés en 2016 à Rio pour la première apparition de la discipline au programme olympique, la Nouvelle-Zélande et l'Australie.

En fin de journée à l'Ariake Gymnastics Centre seront attribuée les premières médailles olympiques, avec le concours général par équipes messieurs, avec le Japon en favori malgré l'absence de sa star Kohei Uchimura, diminué par une blessure.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Hanoï, haut lieu culturel et historique (suite) Dans la stratégie de développement du tourisme du Vietnam, Hanoï joue une position importante. Centre politique, universitaire et culturel national, la capitale regorge de sites historiques et touristiques.