29/07/2021 11:57
Comme les basketteuses américaines juste avant eux, les basketteurs lettons sont devenus mercredi 28 juillet les premiers champions olympiques de l'histoire du 3x3, discipline se caractérisant par son intensité et son rythme effréné, qui a fait des débuts réussis aux Jeux de Tokyo.
>>JO-2020 : battue sur 200 et 400m, Ledecky se console sur 1.500m
>>JO-2020 : le Hongrois Kristof Milak écrase le 200m papillon

La joie des Lettons, Nauris Miezis, Karlis Lasmanis, Edgars Krumins et Agnis Cavars, champions olympiques de basket 3x3, après leur victoire en finale face aux Russes aux JO de Tokyo 2020, le 28 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les héros de leurs pays respectifs, pionniers de leur sport désormais pleinement olympique se nomment Allisha Gray, Kelsey Plum, Stefanie Dolson et Jacquelyn Young pour "Team USA", Nauris Miezis, Karlis Lasmanis, Edgars Krumins et Agnis Cavars pour "Team Latvia". Ils ont été de beaux ambassadeurs, au même titre que leurs adversaires qui leur ont mené la vie dure en finales.

Chez les messieurs, au terme d'un match enlevé et indécis, les Lettons ont créé la surprise aux dépens des Russes (21-18), qui en avaient créé une plus grande encore, plus tôt à l'Aomi Urban Sports Park, en écartant la Serbie grande favorite, avec dans ses rangs la star de la discipline Dusan Bulut, et finalement médaillée de bronze aux dépens de la Belgique (21-10).

Le héros s'est nommé Lasmanis, auteur de dix points dont le shoot derrière l'arc, qui rapporte deux points, a permis d'attendre le total de 21, la barre à atteindre dans cette discipline dont les matches durent dix minutes. Deux minutes plus tôt Niezis avait aussi fait mouche à longue distance pour redonner l'avantage aux siens.

Ainsi en deux minutes, se heurtant également à une féroce défense adverse, la Russie a-t-elle laissé filé le titre.

La joie des Américaines, Kelsey Plum, Jacquelyn Young, Stefanie Dolson et Allisha Gray, premières championnes olympiques de basket 3x3, après leur victoire en finale face aux Russes aux JO de Tokyo 2020, le 28 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

Chez les dames, peu avant, les joueuses de Team USA ont elles tenu leur rang de favorites, en disposant de la Russie (18-15). Un succès au score similaire, mais qui fut légèrement moins compliqué à remporter que celui obtenu de très haute lutte en fin d'après-midi contre la France (18-16), lors des demi-finales.

Cette dernière, passée tout près de l'exploit, ne s'en est pas vraiment remise et a perdu (16-14) le match pour la troisième place face à la Chine, qui a décroché le bronze.

L'or est donc autour du cou des Américaines, qui avaient une équipe particulièrement homogène, avec quatre joueuses évoluant dans le Championnat nord-américain en 5x5 (WNBA).

Kelsey Plum a mis sur orbite les États-Unis en marquant les cinq premiers points de son équipe. Elle a fini meilleure marqueuse du tournoi (55 pts).

Comme quasiment à chaque match, l'imposante pivot Stephanie Dolson a fait parler sa taille (1,95m) et sa puissance. Et elle a fait mal aux Russes sous le panneau (7 pts, 9 rbds). Le basket 3x3 sera de nouveau aux JO de Paris, en 2024.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.