24/02/2018 15:30
Pas de médaille pour l'équipe de France de ski alpin samedi 24 février. La déception est immense dans l'épreuve par équipes pour le clan français, qui espérait décrocher une 16e médaille historique, et l'héroïne de la matinée s'appelle donc Ivanka Trump, en visite aux JO-2018.
>>JO-2018 : doublé des Canadiennes, Serwa devant Phelan en skicross
>>JO-2018 : Mathieu Faivre renvoyé en France pour raison disciplinaire
>>Ski alpin : le slalom géant dames annulé à cause du vent

Alexis Pinturault serre Tessa Worley dans ses bras (droite) lors de la défaite en ski alpin aux JO de Pyeongchang le 24 février 2018.
Photo : AFP/VNA/CVN

Pour 12/100es de seconde, c'est une immense frustration qui s'est emparée des Bleus, battus par la Norvège pour le podium, après avoir été dominés en demies (1-3) par la Suisse future championne olympique.

La France, avec Pinturault, Worley, Noël et Baud Mugnier avait pourtant aligné ses meilleurs arguments et s'avançait confiante pour une récompense au regard de son titre mondial, décroché l'an passé.

Ce ne sera donc pas pour cette fois, et le compteur tricolore reste bloqué à 15 médailles, à 36 heures de la fin des JO, et alors que les chances de breloques s'amenuisent.

Il faudra désormais compter sur le snowboardeur Sylvain Dufour, sur les fondeurs du 50 km classique, sur Alexis Contin dans la mass start de patinage de vitesse en soirée, ou encore sur le bob à 4 piloté par Loïc Costerg, 11es après les deux premières manches samedi 24 février, et qui seront les derniers Français en lice dimanche 25 février pour la fin des Jeux.

La Suisse, malgré l'absence de Lara Gut blessée mais emmenée par ses médaillés d'argent de slalom Wendy Holdener et Ramon Zenhaeusern, est devenue la première nation championne olympique de slalom parallèle par équipes en battant en finale l'Autriche privée, elle, de Marcel Hirscher.

Ivanka Trump, la fille du président américain, aux JO de Pyeongchang le 24 février 2018. Photo : AFP/VNA/CVN

Selfie au Big Air

Dans les travées du Big Air, la star, c'était elle : Ivanka Trump, la fille aînée et conseillère du président des États-Unis Donald Trump, a assisté samedi matin 24 février aux épreuves de snowboard Big Air.

Combinaison rouge et bonnet USA vissé sur la tête, Ivanka Trump était notamment accompagnée de Kim Jung-sook, l'épouse du président de la République de Corée (RDC) Moon Jae-in. Les deux femmes se sont même prêté au jeu d'un petit selfie.

Elle a ensuite assisté à l'excellente prestation de son compatriote Kyle Mack qui a remporté la médaille d'argent du premier concours olympique de Big Air, devancé seulement par le Canadien Sebastien Toutant.

Selon un porte-parole de la Maison Blanche, la fille de Donald Trump devait rencontrer durant son voyage plusieurs sportifs ou représentants du Comité international olympique (CIO).

Ivanka Trump est arrivée vendredi 23 février en RDC, où elle représentera les États-Unis dimanche soir 25 février lors de la cérémonie de clôture des 23e Jeux Olympiques d'hiver.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.